fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Alexandre Dumas, Antony, Acte III, Scène 3 | Commentaires composés | Dumas | Théâtre

Commentaires composés | Dumas | Théâtre

Alexandre Dumas, Antony, Acte III, Scène 3

 ANTONY, seul.

   — Ah ! me voilà seul enfin !... Examinons... Ces deux chambres communiquent entre elles... Oui, mais de chaque côté la porte se ferme en dedans... Enfer !... Ce cabinet1 ?... Aucune issue ! Si je démontais ce verrou ?... On pourrait le voir... Cette croisée ?... Ah ! le balcon sert pour les deux fenêtres... Une véritable terrasse. (Il rit.) Ah ! C'est bien... Je suis écrasé. (Il s'assied.) Oh ! comme elle m'a trompé ! je ne la croyais pas si fausse... Pauvre sot, qui te fiais à son sourire, à sa voix émue, et qui, un instant, comme un insensé, t'étais repris au bonheur, et qui avais pris un éclair pour le jour !... Pauvre sot, qui ne sais pas lire dans un sourire, qui ne sais rien deviner dans une voix, et qui, la tenant dans tes bras, ne l'as pas étouffée, afin qu'elle ne fût pas à un autre... (Il se lève.) Et si elle allait arriver avant que Louis, qu'elle connaît, fût parti avec les chevaux... Malheur !... Non, l'on n'aperçoit pas encore la voiture. (II s'assied.) Elle vient, s'applaudissant de m'avoir trompé, et, dans les bras de son mari, elle lui racontera tout ;... elle lui dira que j'étais à ses pieds... oubliant mon nom d'homme et rampant; elle lui dira qu'elle m'a repoussé; puis, entre deux baisers, ils riront de l'insensé Antony, d'Antony le bâtard !... Eux, rire !... mille démons ! (II frappe la table de son poignard, et le fer y disparaît presque entièrement. Riant.) Elle est bonne, la lame de ce poignard ! (Se levant et courant à la fenêtre.) Louis part enfin... Qu'elle arrive maintenant... [...]

 

1. cabinet : petite pièce où l'on se retire pour étudier.

 

Extrait du corrigé : 

Cette pièce, créée en 1831, est l’un des plus grands succès théâtraux de Dumas et elle constitue l’apogée du mélodrame romantique. Cette histoire d’adultère est largement autobiographique, l’écrivain s’étant inspiré de ses amours avec Mélanie Waldor débutés en septembre 1827.

« Antony n’est point un drame, Antony n’est point une tragédie, Antony n’est point une pièce de théâtre,Antony est une scène d’amour, de jalousie, de colère, en cinq actes ». Dumas (au sujet de sa pièce ».

 

Situation de l’extrait : Antony est amoureux d'Adèle, une femme mariée, qui voyage pour rejoindre son époux. En chemin, elle doit faire étape dans une auberge où Antony l'a précédée. Il a donné de l'argent à l'aubergiste pour pouvoir réaliser son projet : attendre Adèle et l'enlever au cours de la nuit.

 

 

I- Le monologue d’un jeune amoureux 

            A- Un monologue

• Il s’agit d’un monologue, le personnage est seul sur scène comme le précise la didascalie « seule ».

Cf. « Ah ! me voilà seul enfin !... » « enfin » > attendait cette situation depuis longtemps.

• Double destination : le personnage se parle à lui-même mais parle aussi et surtout au public.

Tirade du personnage qui réfléchit à voix haute > artificialité du théâtre.

Cela permet au dramaturge de montrer toutes les pensées, toutes les hésitations, toutes les évolutions de pensées du personnage qui est, dans cet extrait, assez agité.