fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Aloysius Bertrand, Gaspard de la Nuit - Livre I. « Les Doigts de la main ». | Commentaires composés | Aloysius Bertrand | Poème en prose

Commentaires composés | Aloysius Bertrand | Poème en prose

Aloysius Bertrand, Gaspard de la Nuit - Livre I. « Les Doigts de la main ».

 Aloysius Bertrand, Gaspard de la Nuit - Livre I. « Les Doigts de la main »

 

Une honnête famille où il n'y a

jamais eu de banqueroute, où personne

n'a jamais été pendu.

La parenté de Jean de Nivelle.

 

Le pouce est ce gras cabaretier flamand, d'humeur goguenarde et grivoise, qui fume sur sa porte, à l'enseigne de la double bière de mars.

 

L'index est sa femme, virago sèche comme une merluche, qui dès le matin soufflette sa servante dont elle est jalouse, et caresse la bouteille dont elle est amoureuse.

 

Le doigt du milieu est leur fils, compagnon dégrossi à la hache, qui serait soldat s'il n'était brasseur, et qui serait cheval s'il n'était homme.

 

Le doigt de l'anneau est leur fille, leste et agaçante Zerbine qui vend des dentelles aux dames et ne vend pas ses sourires aux cavaliers.

 

Et le doigt de l'oreille est le Benjamin de la famille, marmot pleureur, qui toujours se trimballa à la ceinture de sa mère comme un petit enfant pendu au croc d'une ogresse.

 

Les cinq doigts de la main sont la plus mirobolante giroflée à cinq feuilles qui ait jamais brodé les parterres de la noble cité de Harlem.

 

Extrait du corrigé :

 Louis Jacques Napoléon Bertrand, dit Aloysius Bertrand est considéré comme l’inventeur du poème en prose > genre développé dans son unique recueil, publié à titre posthume en 1842, Gaspard de la nuit.

Avant le XIXe siècle (et Aloysius Bertrand), il y avait une frontière très nette entre la poésie en vers et la prose. Depuis, les limites sont bien moins marquées.

• Poème en prose : volonté du poète de s’affranchir de la langue banale, de ne pas tenir compte des vers mais de garder sa créativité. Aloysius Bertrand, véritable créateur du poème en prose => Gaspard de la Nuit (ballade médiévale pour évoquer en prose des scènes oniriques ou fantastiques). Puis, genre surtout développé par Baudelaire avec son recueil Petits poèmes en prose, puis Rimbaud (Une saison en enfer)…

 

• Poème en prose : Brièveté ; Densité ; Nombreuses images…

• Le poème en prose peut sembler un simple récit, pourtant > impossibilité de le résumer, de le raconter…

• Le poème en prose se caractérise par sa brièveté mais aussi son indépendance > il est automne, il forme un tout indépendant. Il s’organise en courts paragraphes (qui peuvent parfois être une simple phrase) qui tous constituent une idée, une pensée du poète.

 

 

« Les Doigts de la main » > Poème en prose d’Aloysius Bertrand.

Poème composé de 6 paragraphes très courts (une ligne et demi) > chaque § évoque un doigt de la main et le dernier évoque les 5 doigts.

Brièveté…

 

I- Poème sur les doigts 

            A- Description

• Expliquez que l’on pourrait penser que ce texte n’est pas un poème > 6 phrases qui décrivent les doigts : « Le pouce » ; « L'index » ; « Le doigt du milieu » ; « Le doigt de l'anneau » ; « Et le doigt de l'oreille »…

• Verbe être au présent > décrit le doigt + propositions subordonnées relatives qui ajoute une anecdote.