fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Analysez la fin de Jacques le Fataliste et son maître. | Dissertations | Diderot | roman

Dissertations | Diderot | roman

Analysez la fin de Jacques le Fataliste et son maître.

 Extrait du corrigé :

 

Épilogue de Jacques le fataliste et son maître.

 

I- Une fin peu habituelle :

              A- Une fin rapide

• Le maître de Jacques parvient au terme de son voyage chez la nourrice qui élève son fils => la fin du roman ne confirme pas les amours de Jacques dans leur place centrale.

• Diderot semble renverser les priorités, tant pour la date que pour le « thème principal » que pour le but final du voyage qui est en fait l’enfant, et rien d’autre.

• Sort des personnages : le véritable père de l’enfant, le chevalier de Saint Ouin attaque le maître mais est tué => le maître de Jacques s’enfuit au galop. Jacques est mis en prison.

=> Diderot déclare alors la fin de son récit : « Et moi, je m’arrête ».

 

              B- Un livre sans véritable dénouement

• Le récit s’achève (comme au début) par une référence aux amours de Jacques => on n’a finalement pas plus de précisions que cela. « Les amours de Jacques ? ». > déception du lecteur.

=> C’est comme si cette question des amours de Jacques n’avaient été qu’un prétexte pour parler de plusieurs sujets.

• C’est comme si le récit de devait jamais avoir de dénouement, ne devait jamais se dénouer.

 

              C- Les justifications de l’auteur