fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Apollinaire, Poème à Lou, « Lundi huit février ma biche » | Commentaires composés | Apollinaire | Poésie

Commentaires composés | Apollinaire | Poésie

Apollinaire, Poème à Lou, « Lundi huit février ma biche »

  

Lundi huit février ma biche

Ma biche part

Suis inquiet elle s'en fiche

Buvons du marc

 

Vrai qu'au service de l'Autriche

(Patate et Lard

Le militaire est très peu riche

Je m'en fou car

 

Il peut bien vivre d'Espérance

Même il en meurt

Au doux service de la France

 

Un Artilleur

Mon âme à ta suite s'élance

Adieu mon cœur

 

 

Extrait du corrigé :

 • Il s’agit d’un sonnet d’Apollinaire >  2 quatrains, 2 tercets.

• Vers courts : alternance d’octosyllabes et de tétrasyllabes (NB : 2 tétrasyllabes = 1 octosyllabe).

• Les rimes du poème sont croisées, du type ABAB. Ex : « Autriche ; Lard ; riche ; car ».

Le poème rime sur 4 sons > « iche » et « ar » dans les 2 quatrains ; « ance » et « oeur » dans les deux tercets.

• L’alternance des rimes féminines (qui se terminent par –e, -es, -ent) et des rimes masculines est respectée. Ex : « Espérance ; meurt ; France ; Artilleur ».

• Poème sans ponctuation.

 

I- Un militaire et sa biche partie 

            A- Situation

• Présence de marques de 1e personne du singulier. Cf. « Ma » ; « ma » ; « Suis » > je du poète.

• « Lundi huit février ma biche » > on pourrait croire que le poète s’adresse directement à la femme qu’il aime, Lou. Cf. l’apostrophe « ma biche ». Sonnet qui commence comme un lettre (> épistolaire).

« ma biche » : terme familier et affectif pour désigner sa compagne. « ma » > possessif.

« Lundi huit février » : date, on pourrait croire que le poète lui écrit une lettre.

• Cependant, dès le 2e vers, on comprend que le poète ne s’adresse pas à Lou, mais qu’il parle d’elle. « Ma biche » : 3e personne du singulier.

• Répétition de « ma biche » entre la fin du 1e vers et le début du 2e > insistance.