fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : La Fontaine conclue « le lion amoureux » (fables IV.1) par ces mots : « Si la vérité vous offense, la Fable au moins se peut souffrir ». Qu'en pensez-vous ? Vous répondrez à cette question en fondant votre réflexion sur les textes du corpus et les autres formes argumentatives que vous connaissez (essai, dialogue, conte philosophique, utopie). | Dissertations

Dissertations

La Fontaine conclue « le lion amoureux » (fables IV.1) par ces mots : « Si la vérité vous offense, la Fable au moins se peut souffrir ». Qu'en pensez-vous ? Vous répondrez à cette question en fondant votre réflexion sur les textes du corpus et les autres formes argumentatives que vous connaissez (essai, dialogue, conte philosophique, utopie).

 Extrait du corrigé:

 

 

              => Quel(s) genre(s) littéraire(s) permettent la meilleure prise de conscience par le lecteur ?

Comment convaincre ? Quels sont les outils littéraires, les genres que l’auteur peut utiliser afin d’être le plus persuasif possible ?

 

I- Les genres dédiés à l’argumentation

              Traditionnellement, l’argumentation trouve son lieu d’expression dans les genres « sérieux » :

              A- Le dialogue

Dialoguer, c'est tenter de convaincre, de persuader son interlocuteur (cf. le dialogue chez Socrate) : cela est reproduit à l’écrit par l’auteur => lecteur amené à réfléchir et/ou à ce qu’il adhère à la thèse défendue. Multiplicités des thèmes abordés et notions (bien/mal, beau/laid…).

Cf Entretien d'un père avec ses enfants (ex : question de respect du Serment d'Hippocrate : un criminel mérite t-il d'être soigné ?) : Diderot => aucun des personnages n'est censé représenter la pensée de l'auteur à lui seul : c'est sa réflexion intégrale qui est illustrée.

 

              B- La correspondance

Correspondance qui contient un discours. Par la forme de la lettre, adressée ou pas, l’auteur donne son idée, développe un sujet, une thèse. Cf. Les Provinciales de Pascal qui défendent le jansénisme ou Les Lettres philosophiques de Voltaire : la lettre est un moyen d’exprimer haut et fort des positions politiques, ses idées philosophiques.

Cf « Lettre sur le commerce » de Voltaire => éloge de la société anglaise qui travaille vs les Français et les Anglais

 

              C- L’essai

Le lieu privilégié de l’expression et du développement des idées abstraites => l’essai.

• Domaine : histoire, économie, politique, science, pédagogie…=>discours, qui peut prendre de multiples formes, où l’auteur affiche souvent son point de vue

=> registre didactique puisqu’il propose un enseignement ou un partage de connaissances en un discours structuré – plan rigoureux, thématique, analytique, logique sur un sujet précis.

• Les Caractères de La Bruyère : volonté de convaincre => construire un raisonnement, utilise la logique comme arme privilégiée – ex : opposition entre l'état de Paix et la guerre.

              ∆) Le dialogue mais aussi la correspondance et surtout l’essai sont tout à fait appropriés à l’expression de notions morales ou abstraites. Toutefois, ces genres restent ardus et donc peuvent ne pas toucher tout le monde. C’est pourquoi de nombreux auteurs ont recourt à la fiction :