fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Arthur Rimbaud, Les Cahiers de Douai, « Morts de Quatre-vingt-douze ». | Commentaires composés | Rimbaud | Poésie

Commentaires composés | Rimbaud | Poésie

Arthur Rimbaud, Les Cahiers de Douai, « Morts de Quatre-vingt-douze ».

 Morts de Quatre-vingt-douze et de Quatre-vingt-treize,

Qui, pâles du baiser fort de la liberté,

Calmes, sous vos sabots, brisiez le joug qui pèse

Sur l’âme et sur le front de toute humanité ;

 

Hommes extasiés et grands dans la tourmente,

Vous dont les coeurs sautaient d’amour sous les haillons,

O Soldats que la Mort a semés, noble Amante,

Pour les régénérer, dans tous les vieux sillons ;

 

Vous dont le sang lavait toute grandeur salie,

Morts de Valmy, Morts de Fleurus, Morts d’Italie,

O million de Christs aux yeux sombres et doux ;

 

Nous vous laissions dormir avec la République,

Nous, courbés sous les rois comme sous une trique.

- Messieurs de Cassagnac nous reparlent de vous !

 

Extrait du corrigé :

 Arthur Rimbaud (20 octobre 1854 - 10 novembre 1891) : poète très célèbre.

Poète dont l’oeuvre a marqué la poésie française. Rimbaud a inventé une langue nouvelle : « de l'âme pour l'âme, résumant tout, parfums, sons, couleurs, de la pensée accrochant la pensée et tirant » (Lettre du voyant).

Après Aloysius Bertrand et Baudelaire, Rimbaud a lui aussi écrit des poèmes en prose…

 

Poète qui demeure l’éternel adolescent et qui a beaucoup influencé les générations suivantes de poètes.

Cf. Char : « Tu as bien fait de partir, Arthur Rimbaud ! Tes dix-huit ans réfractaires à l'amitié, à la malveil­lance, à la sottise des poètes de Paris ainsi qu'au ronronnement d'abeille stérile de ta famille arden­naise un peu folle, tu as bien fait de les éparpiller aux vents du large, de les jeter sous le couteau de leur précoce guillotine ».

.

 

 

« Morts de Quatre-vingt-douze » : 13e poème du premier cahier des Cahiers de Douai.

Sonnet : 2 quatrains, 2 tercets.

14 alexandrins.

Rimes croisées du type abab (> dans le sonnet, normalement, rimes embrassées).

 

Poème politique > référence à la Révolution française (1792 > Révolution française qui se double d’une guerre contre l’Europe. Cf. la Bataille de Valmy. 1793 > guerre contre nos voisins européens + Terreur).

 

I- Un hommage aux soldats 

            A- Hommage

• Rimbaud parle avec respect de ces hommes.

• Cf. le premier vers « Morts de Quatre-vingt-douze et de Quatre-vingt-treize » => allocution > Parle à des morts, leur rend hommage => respect.

• Des hommes bons. Ex : « Calmes » ; « Hommes extasiés »…

• « O Soldats » > hommage.

• « dont les coeurs sautaient d’amour sous les haillons » > opposition entre leur cœur d’or, leur cœur généreux et la pauvreté (« haillons »).