fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Arthur Rimbaud, « Sonnet des voyelles ». | Commentaires composés | Rimbaud | Poésie

Commentaires composés | Rimbaud | Poésie

Arthur Rimbaud, « Sonnet des voyelles ».

 

  1. A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,
  2. Je dirai quelque jour vos naissances latentes :
  3. A, noir corset velu des mouches éclatantes
  4. Qui bombinent autour des puanteurs cruelles,

 

  1. Golfes d'ombre ; E, candeurs des vapeurs et des tentes,
  2. Lances des glaciers fiers, rois blancs, frissons d'ombelles ;
  3. I, pourpres, sang craché, rire des lèvres belles
  4. Dans la colère ou les ivresses pénitentes ;

 

  1. U, cycles, vibrement divins des mers virides,
  2. Paix des pâtis semés d'animaux, paix des rides
  3. Que l'alchimie imprime aux grands fronts studieux ;

 

  1. O, suprême Clairon plein des strideurs étranges,
  2. Silences traversés des Mondes et des Anges :
  3. - O l'Oméga, rayon violet de Ses Yeux !

 

Extrait du corrigé :

Arthur Rimbaud (20 octobre 1854 - 10 novembre 1891) : poète très célèbre.

Poète dont l’oeuvre a marqué la poésie française, Rimbaud a inventé une langue nouvelle : « de l'âme pour l'âme, résumant tout, parfums, sons, couleurs, de la pensée accrochant la pensée et tirant » (Lettre dite du voyant).

Poète qui demeure l’éternel adolescent et qui a beaucoup influencé les générations suivantes de poètes.

Cf. Char : « Tu as bien fait de partir, Arthur Rimbaud! Tes dix-huit ans réfractaires à l'amitié, à la malveil­lance, à la sottise des poètes de Paris ainsi qu'au ronronnement d'abeille stérile de ta famille arden­naise un peu folle, tu as bien fait de les éparpiller aux vents du large, de les jeter sous le couteau de leur précoce guillotine ».

 

Sonnet de Rimbaud > 2 quatrains, 2 sonnets.

14 alexandrins.

Rimes embrassées du type ABBA.

Célèbre sonnet de Rimbaud qui a été de très très nombreuses fois étudié > les spécialistes ne sont pas tous d’accord sur son interprétation.

Il a été écrit quelques semaines après la célèbre lettre à Paul Demeny dite « Lettre du voyant » dans laquelle Rimbaud expliquait qu’il fallait « Trouver une langue », pour la poésie.

 

I- Un sonnet des voyelles 

            A- Un nouvel alphabet

• Rimbaud cite les voyelles « A ; E ; I ; U ; O » => avec des majuscules, les juxtapose avec des virgules + un adjectif de couleur

• Voyelles > ne sont pas dans l’ordre. Cf. « U » et « O » => a mis O à la fin.

• O > Oméga > lettre finale de l’alphabet grec.

• L’alphabet de Rimbaud commence donc bien par le A et finit par le O => comme la dernière strophe du poème.