fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Aragon, Aurélien, Incipit - La première fois qu'Aurélien vit Bérénice, il la trouva franchement laide... | Commentaires composés | Aragon | roman

Commentaires composés | Aragon | roman

Aragon, Aurélien, Incipit - La première fois qu'Aurélien vit Bérénice, il la trouva franchement laide...

Aragon, Aurélien, Incipit.

 

La première fois qu'Aurélien vit Bérénice, il la trouva franchement laide. Elle lui déplut, enfin. Il n'aima pas comment elle était habillée. Une étoffe qu'il n'aurait pas choisie. Il avait des idées sur les étoffes. Une étoffe qu'il avait vue sur plusieurs femmes. Cela lui fit mal augurer de celle-ci qui portait un nom de princesse d'Orient sans avoir l'air de se considérer dans l'obligation d'avoir du goût. Ses cheveux étaient ternes ce jour-là, mal tenus. Les cheveux coupés, ça demande des soins constants. Aurélien n'aurait pas pu dire si elle était blonde ou brune. Il l'avait mal regardée. Il lui en demeurait une impression vague, générale, d'ennui et d'irritation. Il se demanda même pourquoi. C'était disproportionné. Plutôt petite, pâle, je crois… Qu'elle se fût appelée Jeanne ou Marie, il n'y aurait pas repensé, après coup. Mais Bérénice. Drôle de superstition. Voilà bien ce qui l'irritait.

Il y avait un vers de Racine que ça lui remettait dans la tête, un vers qui l'avait hanté pendant la guerre, dans les tranchées, et plus tard démobilisé. Un vers qu'il ne trouvait même pas un beau vers, ou enfin dont la beauté lui semblait douteuse, inexplicable, mais qui l'avait obsédé, qui l'obsédait encore :

« Je demeurai longtemps errant dans Césarée… ».

 

 

 Extrait du corrigé :

Louis Aragon (1897-1982) : poète et romancier, mais aussi journaliste, essayiste, et auteur, dans sa jeunesse, de quelques pièces de théâtre.

 

Aurélien (1944) : Roman ambigu et très riche donnant à voir les dérives morales et les diversions esthétiques d’un jeune bourgeois, Aurélien qui incarne le fameux « mal du siècle » qu'avait connu l'écrivain pendant sa jeunesse. Aurélien dépeint une génération prise entre deux guerres, sans identité propre, qui se laisse aller à une trêve trop gaie pour être réelle, les fameuses années 1920 dites « folles », reconstituées ici avec leurs figures et leurs lieux les plus marquants.

Roman à travers lequel Aragon décrit le sentiment de l’absolu dans la longue rêverie sentimentale de son personnage.

 

Première phrase du roman qui est très célèbre.

 

I- Un incipit

              A- Le début d’un roman

• 1ère apparition du héros éponyme « Aurélien ».

• Présentation des 2 personnages principaux dès la 1e phrase : Aurélien et Bérénice => préfigure une histoire d’amour.

• « La première fois que » => suggère que le narrateur connaît la suite => récit rétrospectif, sorte de mise en abyme des sentiments.