fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Albert Cohen, Belle du seigneur - Adrien Deume soupira d'aise, fier d'avoir rangé d'emblée sa voiture entre les deux Cadillac... | Commentaires composés | Cohen | roman

Commentaires composés | Cohen | roman

Albert Cohen, Belle du seigneur - Adrien Deume soupira d'aise, fier d'avoir rangé d'emblée sa voiture entre les deux Cadillac...

Albert Cohen, Belle du seigneur – Adrien Deume soupira d'aise, fier d'avoir rangé d'emblée sa voiture entre les deux Cadillac...

 

Adrien Deume soupira d'aise, fier d'avoir rangé d'emblée sa voiture entre les deux Cadillac. Il retira la clef du contact, s'assura que les vitres étaient bien relevées, sortit, ferma la porte à clef, tira à plusieurs reprises la poignée pour plus de certitude, considéra sa voiture avec tendresse. Epatante sa Chrysler, des reprises foudroyantes. Douce mais nerveuse, voilà. Sa grosse canne sous le bras, portant gravement sa mallette de fonctionnaire distingué, il s'en fut d'un pas guilleret. Mardi vingt-neuf mai, aujourd'hui. Dans trois jours, le premier juin, membre A à vingt-deux mille cinq cent cinquante balles-or comme début, avec augmentations annuelles jusqu'au plafond de vingt-six mille ! Pas à dédaigner, hein ? Arrivé dans le grand hall, il se dirigea d'un air indifférent vers le tableau des mouvements du personnel, s'assura que personne ne l'observait et, comme les jours précédents, se reput des mots merveilleux qui proclamaient sa promotion. Ebloui et transpercé, mystique devant une présence sacrée, il resta plusieurs minutes à les contempler, à les comprendre à fond, à s'en pénétrer, les fixant jusqu'au vertige. Oui, c'était lui, c'était bien lui, ce Deume-là, ce membre de section A, avec effet dès le premier juin. Dans trois jours, membre A ! Etait-ce possible ? Eh oui, la promesse était là, devant lui, auguste, officielle ! – Trésor, dit-il à son visage dans la glace de l'ascenseur qui le conduisait à ses travaux.

 

 Extrait du corrigé :

 

Albert Cohen : auteur suisse romand d'expression française, il est né à Corfou, 16 août 1895 et est mort à Genève le 17 octobre 1981. Poète, écrivain et dramaturge, son œuvre a été fortement influencée par ses racines juives.

 

Belle du Seigneur : roman publié en 1968 qui constitue le troisième volet d'une tétralogie commençant avec Solal (1930) et Mangeclous(1938), s'achevant avec Les Valeureux en 1969 (roman qui, à l'origine, faisait partie intégrante de Belle du Seigneur).

Ce roman considéré comme le chef-d'œuvre de l'écrivain a été couronné par le Grand prix du roman de l'Académie française.

 

Le récit se déroule en Europe, durant l'Entre-deux-guerres et raconte la vie de Solal, né dans une famille juive de la petite île de Céphalonie. Jeune, beau, mystérieux, d'une intelligence rare, il n'a aucun mal à séduire les femmes qui l'entourent, mais un jour, il découvre une sublime jeune femme, Ariane, femme d'Adrien Deume, son subordonné à la SDN, et en tombe follement amoureux…

 

I- Roman 

              A- Roman

• Récit à la 3e personne. Passé simple / imparfait. Passé simple > actions brèves : « soupira d'aise ; s'assura ; sortit ; ferma… » VS imparfait > descriptions, toile de fond, arrière plan : « étaient ; l'observait ».

• Discours direct : « Trésor, dit-il… ».

• Précisions dans les dates, chronologie : « Mardi vingt-neuf mai ; aujourd'hui ; le premier juin ; Dans trois jours… ».