fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Blaise Cendrars, L'Or, Un jour, il a une illumination... | Commentaires composés | Cendrars | roman

Commentaires composés | Cendrars | roman

Blaise Cendrars, L'Or, Un jour, il a une illumination...

            Un jour, il a une illumination. Tous, tous les voyageurs qui ont défilé chez lui, les menteurs, les bavards, les vantards, les hâbleurs, et même les plus taciturnes, tous ont employé un mot immense qui donne toute sa grandeur à leurs récits. Ceux qui en disent trop comme ceux qui n'en disent pas assez, les fanfarons, les peureux, les chasseurs, les outlaws, les trafiquants, les colons, les trappeurs, tous, tous, tous parlent de l'Ouest, ne parlent en somme que de l'Ouest.

              L'Ouest.

              Mot mystérieux.

              Voici la notion qu'il en a.

              De la vallée du Mississipi jusqu'au-delà des montagnes géantes, bien loin, bien loin, bien avant dans l'ouest, s'étendent des territoires immenses, des terres fertiles à l'infini. La prairie. La patrie des innombrables tribus peaux rouges et des grands troupeaux de bisons qui vont et viennent comme le flux de la mer.

              Mais après, mais derrière ?

              Il y a des récits d'Indiens qui parlent d'un pays enchanté, de villes d'or, de femmes qui n'ont qu'un sein. Même les trappeurs qui descendent du nord avec leur chargement de fourrures ont entendu parler sous leur haute latitude de ces pays merveilleux de l'Ouest, où, disent-ils, les fruits sont d'or et d'argent.

              L'Ouest ? Qu'est-ce que c'est ? Qu'est-ce qu'il y a ? Pourquoi y a-t-il tant d'hommes qui s'y rendent et qui n'en reviennent jamais ? Ils sont tués par les Peaux Rouges ; mais celui qui passe outre ? Il meurt de soif ; mais celui qui franchit le col ? Où est-il ? Qu'a-t-il vu ? Pourquoi y a-t-il tant parmi ceux qui passent chez moi qui piquent directement au nord et qui, à peine dans la solitude, obliquent brusquement à l'ouest ?

 

(1) outlaws : hors la loi

 

 

Extrait du corrigé :

L'Or. La merveilleuse histoire du général Johann August Suter (1925) :

- Premier roman de Cendrars, connu jusqu'alors pour ses poèmes et ses collaborations avec les peintres dans les milieux d'avant-garde.

=> Roman dans lequel le narrateur évoque la mythique ruée vers l'or en racontant l'histoire de Johan Suter.

- Biographie imaginaire du général Suter, un aventurier d'origine suisse, qui fit fortune en Californie grâce à l'agriculture dans la première moitié du XIXe siècle mais qui fut ruiné par la découverte d'or sur son territoire en 1848 et la grande ruée qui s'en suivit.

 

Le passage se situe au moment où, fermier paisible du Missouri, Suter est intrigué par ce que les gens de passage lui racontent de l'Ouest => monologue intérieur.

 

I- La rêverie de Suter 

              A- Un discours indirect libre

Discours indirect libre : entre discours direct et discours indirect.