fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Charles BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, « L'aube spirituelle ». | Commentaires composés | Baudelaire | Poésie

Commentaires composés | Baudelaire | Poésie

Charles BAUDELAIRE, Les Fleurs du mal, « L'aube spirituelle ».

  

  1. Quand chez les débauchés l'aube blanche et vermeille 
  2. Entre en société de l'Idéal rongeur, 
  3. Par l'opération d'un mystère vengeur 
  4. Dans la brute assoupie un ange se réveille. 

 

  1. Des Cieux Spirituels l'inaccessible azur, 
  2. Pour l'homme terrassé qui rêve encore et souffre, 
  3. S'ouvre et s'enfonce avec l'attirance du gouffre. 
  4. Ainsi, chère Déesse, Etre lucide et pur, 

 

  1. Sur les débris fumeux des stupides orgies 
  2. Ton souvenir plus clair, plus rose, plus charmant, 
  3. A mes yeux agrandis voltige incessamment. 

 

  1. Le soleil a noirci la flamme des bougies; 
  2. Ainsi, toujours vainqueur, ton fantôme est pareil, 
  3. Ame resplendissante, à l'immortel soleil ! 

 

 

Extrait du corrigé :

Poème de Baudelaire qui figure dans le recueil Les Fleurs du Mal (divisé en six parties : Spleen et idéal, Tableaux parisiens, Le Vin, Fleurs du mal, Révolte et La Mort).

 

Baudelaire, tout en étant traditionnel sur certains points, a ouvert la voie de la modernité en poésie. Toutefois, Les Fleurs de Mal vont beaucoup choquer et le poète sera condamné pour délit d’outrage à la morale publique pour les poèmes Les BijouxLe LéthéÀ celle qui est trop gaieLesbosFemmes damnées et Les Métamorphoses du vampire.

 

 

Sonnet de Baudelaire > 2 quatrains, 2 tercets.

14 alexandrins.

Rimes embrassées, du type ABBA. Ex : « azur ; souffre ; gouffre ; pur ».

 

I- L’Idéal et les débauchés 

            A- Un Idéal

• Aube > présentée comme une déesse. Cf. « l'aube blanche et vermeille » > pureté et préciosité ; « un ange ».

• « chère Déesse, Etre lucide et pur » > s’adresse à l’aube. Respect. Admiration.

Aube > pureté VS « les débauchés ».

Présence d’un monde idéal. Cf. « Idéal rongeur » ; « Cieux Spirituels »…

• « l’homme » VS « des Cieux Spiritueux » => opposition entre le commun et l’Idéal.