fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Clément MAROT, L'Adolescence clémentine, « De sa grande amie ». | Commentaires composés | Marot | Poésie

Commentaires composés | Marot | Poésie

Clément MAROT, L'Adolescence clémentine, « De sa grande amie ».

  

  1. Dedans Paris, Ville jolie,
  2. Un jour passant mélancolie
  3. Je pris alliance nouvelle
  4. A la plus gaie damoiselle
  5. Qui soit d'ici en Italie.

 

  1. D'honnêteté elle est saisie,
  2. Et crois selon ma fantaisie
  3. Qu'il n'en est guère de plus belle
  4. Dedans Paris.

 

  1. Je ne vous la nommerai mie
  2. Sinon que c'est ma grand amie,
  3. Car l'alliance se fit telle,
  4. Par un doux baiser, que j'eus d'elle,
  5. Sans penser aucune infamie
  6. Dedans Paris. 

 

Extrait du corrigé :

 Clément MAROT (1497-1544) : un des premiers grands poètes classiques français.

Clément Marot, le fils de Jean des Marets dit Marot poète à la cour de Louis XII, commence très tôt à composer des vers. Il est longtemps le protégé de Marguerite de Navarre, sœur du roi de France François Ier. Il a une vie agitée, de nombreuses anecdotes circulent sur son existence mais elles ne sont pas toute avérées.

Poète varié, grave, mais incapable de s’accommoder de l’austérité d’un Calvin, Clément Marot participe encore de la tradition médiévale. Son œuvre est très abondante et « l’élégant badinage » auquel Boileau l’associe dans son Art Poétique n’est qu’un aspect. On remarque, en lisant ses Œuvres, comme le poète a évolué de la discipline des Rhétoriqueurs, vers un art très personnel qui le rapproche de l’humanisme.

 

L’Adolescence clémentine (1532-1538) : recueil qui comprend des poèmes de jeunesse. Ils se caractérisent par la variété des formes et des sujets abordés.

 

« De sa grande amie » :

• Poème composé de 3 strophes :

- 1 quintil,

- 1 quatrain,

- 1 sizain.

• 15 vers : 13 octosyllabes et 2 tétrasyllabes « Dedans Paris ».

• Les rimes sont majoritairement suivies, du type AABB.

• Il n’y a pas d’alternance entre les rimes masculines et féminines (qui se terminent par –e, -es, -ent) car elles sont toutes féminines, excepté les vers 9 et 15.

 

Étude linéaire du poème.

 

Strophe 1.

• Vers courts : rapidité + sons qui se répètent.

• Assonance en [i]. Cf. « Paris, Ville jolie » ; « mélancolie » ; « pris alliance » ; « Qui » ; « d'ici » ; « Italie ». Son qui est à la rime et dans les vers > se répète et rythme le poème.

• « Dedans Paris, Ville jolie » : 4/4. Caractérisation méliorative de la ville.

• Poète qui raconte une anecdote.

-« Je » : poète qui raconte une expérience personnelle.

- Cf. « Dedans Paris ». Lieu : capital de la France, lieu réel, concret. « Un jour » > date imprécise.

- Précision donnée par l’état d’esprit du poète. Cf. « passant mélancolie ».

• Opposition entre « mélancolie » et « la plus gaie damoiselle ».

• « Italie » : pays à la renommée célèbre, fameuse…