fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Jean Cocteau définit dans les termes suivants l'effet que doit provoquer la poésie chez le lecteur : « lui montrer ce sur quoi son coeur, son oeil glissent chaque jour, sous un angle et une vitesse tels qu'il lui paraît le voir et s'en émouvoir pour la première fois ». | Dissertations | Poésie

Dissertations | Poésie

Jean Cocteau définit dans les termes suivants l'effet que doit provoquer la poésie chez le lecteur : « lui montrer ce sur quoi son coeur, son oeil glissent chaque jour, sous un angle et une vitesse tels qu'il lui paraît le voir et s'en émouvoir pour la première fois ».
Dans quelle mesure partagez-vous cette conception de la poésie ? Vous répondrez à cette question en un développement argumenté, appuyé sur les textes du corpus, sur ceux que vous avez étudiés en classe et sur vos lectures personnelles.

 Extrait du corrigé :

 

 

              Jean Cocteau récuse la recherche du beau langage, du beau thème, et prône au contraire une poésie du quotidien, qui s’inscrit dans le trivial et le banal. Est poète celui qui cherche à agir sur le réel, à le transfigurer, et ainsi parvient à réveiller les émotions du lecteur en lui offrant une perception et une sensation nouvelles.

Quelle est la fonction assignée à la poésie ? La poésie ne pourrait-elle pas aussi faire appel à la culture, à la tradition dans laquelle elle s’inscrit ?

 

I- Une poésie à contre-courant ?

              A- Une poésie « moderne »

• Poésie qui n’hésite pas à battre en brèche nos habitudes intellectuelles, notre confort, en refusant par exemple de s’inscrire dans le cadre habituel de la norme référentielle du langage.

• Entre la fin du XIXe et le début du XXe, les poètes explorent tous les possibles, renoncent aux contraintes formelles et repoussent les limites de la poésie classique.

=> Les poètes se libèrent de l’obligation de la rime, du mètre régulier, des strophes égales.

• Poème en prose : volonté du poète de s’affranchir de la langue banale, de ne pas tenir compte des vers mais de garder sa créativité. Aloysius Bertrand, véritable créateur du poème en prose => Gaspard de la Nuit (ballade médiévale pour évoquer en prose des scènes oniriques ou fantastiques). Puis, genre surtout développé par Baudelaire avec son recueil Petits poèmes en prose, puis Rimbaud…

Ex : Les Illuminations de Rimbaud = création d’un nouveau langage, alchimie verbale mais qui peut prêter à bien des interprétations.

Ex : chez Eluard, la poésie est un condensé d’écriture. Pas de ponctuation = successions de phrases nominales sans liens car elles s’adressent à la sensibilité, à l'émotion, plus qu'à la raison.