fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Commentez cette citation de Voltaire : « Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire ». | Dissertations

Dissertations

Commentez cette citation de Voltaire : « Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire ».

 Extrait du corrigé :

« Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous ayez le droit de le dire » => Voltaire participe au mouvement des Lumières. Se bat pour la liberté d’expression, pour que tout le monde puisse dire ce qu’il a envie.

Ouverture d’esprit de Voltaire : non seulement accepte les avis différents du sien, mais en plus se bat pour que ceux qui ne pensent pas comme lui puissent s’exprimer.

 

Cette citation peut être rapprochée de celle de Beaumarchais, autre écrivain du XVIIIe siècle (mais un peu plus tard que Voltaire) : « Sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur ».

Citation très célèbre tirée du Mariage de Figaro de Beaumarchais (reprise par exemple par le quotidien Le Figaro) et prononcée par le personnage éponyme = si on n’a pas le droit de critiquer, l’éloge ne vaut rien – car si on ne peut pas blâmer, on ne ferait que célébrer et donc, entre deux célébrations, laquelle est vraiment sincère ?

Cette phrase prône donc la liberté d’expression – il ne faut pas oublier que le Mariage de Figaro a été écrit avant la Révolution, sous une monarchie absolue de droit divin où la liberté d’expression est interdite. Elle nie l’éloge tant que la critique n’est pas autorisée.

 

Littérature et liberté d’expression.

L’écrivain peut-il s’exprimer librement ?

 

I- La parole de l’écrivain

            A- Informer le lecteur

• Il est vrai qu’il est désolant de voir que des nombreux auteurs ont dénoncé l’esclavage et qu’à la fin XIXe et début XXe, la colonisation ait tout à fait oublié leurs paroles.

Montaigne, Voltaire, Montesquieu… ont critiqué le sort réservé aux Indiens et aux Noirs => cela n’a pas empêché les sociétés de faire des esclaves. Et pourtant, on peut se dire que cela a fait réfléchir quelques lecteurs => certains lecteurs ont quand même été touchés par leurs textes. Message utile pour certains.

• Sartre Qu’est-ce que la littérature ? => « La parole est action » : l’écriture est une arme que tout écrivain est responsable d’utiliser ou non, ainsi l’écrivain est engagé qu’il choisisse de critiquer le système en place ou non : l’écrivain est responsable de ce qu’il écrit envers la société. « L’écrivain est en situation dans son époque : chaque parole a des retentissements ».