fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Joachim Du Bellay, « Je ne veux feuilleter les exemplaires Grecs » | Commentaires composés | Du Bellay | Poésie

Commentaires composés | Du Bellay | Poésie

Joachim Du Bellay, « Je ne veux feuilleter les exemplaires Grecs »

  

  1. Je ne veux feuilleter les exemplaires Grecs,
  2. Je ne veux retracer les beaux traits d'un Horace,
  3. Et moins veux-je imiter d'un Pétrarque la grâce,
  4. Ou la voix d'un Ronsard, pour chanter mes Regrets.

 

  1. Ceux qui sont de Phoebus vrais poètes sacrés
  2. Animeront leurs vers d'une plus grande audace :
  3. Moi, qui suis agité d'une fureur plus basse,
  4. Je n'entre si avant en si profonds secrets.

 

  1. Je me contenterai de simplement écrire
  2. Ce que la passion seulement me fait dire,
  3. Sans rechercher ailleurs plus graves arguments.

 

  1. Aussi n'ai-je entrepris d'imiter en ce livre
  2. Ceux qui par leurs écrits se vantent de revivre
  3. Et se tirer tout vifs dehors des monuments.

 

 

Extrait du corrigé :

- Sonnet (2 quatrains et 2 tercets) => remis à la mode au XVIe siècle.

- 14 alexandrins (vers de 12 syllabes).

- Rimes embrassées dans le 2e quatrains, du type abba. Ex : « sacrés, audace, basse, secrets » (NB : sacrés (é), secrets (è)…). Dans la strophe 1, « grecs » ne rime pas beaucoup avec « regrets ».

 

Du Bellay : poète du XVIe siècle, de la Pléiade.

Auteur de Défense et illustration de la langue française => pour défendre le Français contre la domination du Latin, cultiver les genres nouveaux, enrichir le vocabulaire… Volonté d’écrire en français… 

 

I- Une position très nette 

              A- La fin des modèles

• Début de poème peut-être un petit peu déroutant : commence par l’anaphore aux vers 1 et 2 de « Je ne veux » => position très claire.

• Références à l’Antiquité : « les exemplaires Grecs ; Pétrarque ; beaux traits d'un Horace… ».

=> Position nette : Du Bellay veut se différencier des modèles antiques.

• Opposition entre Je, Du Bellay => Cf. le nombre important de marques de 1e personne : « Je ; Je ; mes ; Je ; n’ ; Moi… » et « Ceux ».