fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Tristan Corbière, Les Amours jaunes, « Sonnet avec la manière de s’en servir ». | Commentaires composés | Corbière | Poésie

Commentaires composés | Corbière | Poésie

Tristan Corbière, Les Amours jaunes, « Sonnet avec la manière de s’en servir ».

Tristan Corbière, Les Amours jaunes, Sonnet avec la manière de s’en servir.

 

Réglons notre papier et formons bien nos lettres :

 

  1. Vers filés à la main et d’un pied uniforme,
  2. Emboîtant bien le pas, par quatre en peloton ;
  3. Qu’en marquant la césure, un des quatre s’endorme….
  4. Ça peut dormir debout comme soldats de plomb.

 

  1. Sur le railway du Pinde est la ligne, la forme ;
  2. Aux fils du télégraphe : — on en suit quatre, en long ;
  3. À chaque pieu, la rime — exemple : chloroforme,
  4. Chaque vers est un fil, et la rime un jalon.

 

  1. Télégramme sacré — 20 mots. — Vite à mon aide….
  2. (Sonnet — c’est un sonnet —) ô Muse d’Archimède !
  3. La preuve d’un sonnet est par l’addition :

 

  1. Je pose 4 et 4 = 8 ! Alors je procède,
  2. En posant 3 et 3 ! — Tenons Pégase raide :
  3. « Ô lyre ! Ô délire ! Ô…. » — Sonnet — Attention !

 

Pic de la Maladetta. — Août.

 

Extrait du corrigé

« Sonnet avec la manière de s’en servir » :

Cf. vers 10 : « c’est un sonnet »

Sonnet : forme poétique d’origine italienne qui se répand dès le XVIe siècle dans une grande partie de l’Europe.

Sonnet vient de l’italien, sonneto, « chansonnette » et trouve peut-être son origine dans la Sicile du XIIIe siècle. Toutefois, c’est le poète Pétrarque qui lui assure son rayonnement au XVe siècle et le sonnet se développe en Europe aux XVIe et XVIIe siècles. Il est introduit en France dans la poésie de cour sous François Ier et Henri II, avec des poètes comme Marot, Louise Labé ou Du Bellay. Le premier recueil de sonnets français est l’Olive, de Du Bellay.

 

Sonnet > forme fixe composée de quatorze vers de 14 alexandrins, organisés en deux quatrains à rimes identiques embrassées (ABBA ABBA) + de deux tercets.

Rimes embrassées dans les quatrains, du type ABBA.

Rimes du type CCD, CCD dans les tercets > sonnet irrégulier.

 

Corbière parodie Boileau qui donnait des consignes strictes pour écrire des sonnets > Art poétique, chant II, v. 82-94 (1674).  Cf. le titre du poème « Sonnet avec la manière de s’en servir ».

 

NB : Nicolas Boileau, Art poétique, chant II, v. 82-94 (1674) > pour vous, afin de comparer.

On dit, à ce propos, qu'un jour ce dieu bizarre,

Voulant pousser à bout tous les rimeurs françois,

Inventa du Sonnet les rigoureuses lois :

Voulut qu'en deux quatrains de mesure pareille

La rime avec deux sons frappât huit fois l'oreille ;

Et qu'ensuite six vers, artistement rangés,

Fussent en deux tercets par le sens partagés,

Surtout, de ce poème il bannit la licence :

Lui-même en mesura le nombre et la cadence ;

Défendit qu'un vers faible y pût jamais entrer,

Ni qu'un mot déjà mis osât s'y remontrer.

Du reste, il l'enrichit d'une beauté suprême :

Un sonnet sans défaut vaut seul un long poème.

 

I- Entre parodie et imitation 

            A- Des jeux de mots