fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Molière, L'École des femmes, Acte IV, scène 8. | Commentaires composés | Molière | Théâtre

Commentaires composés | Molière | Théâtre

Molière, L'École des femmes, Acte IV, scène 8.
Chrysalde. Hé bien, souperons-nous avant la promenade ?...

 Chrysalde, Arnolphe

 

Chrysalde.

Hé bien, souperons-nous avant la promenade ?

 

Arnolphe.

Non, je jeûne ce soir.

 

Chrysalde.

D'où vient cette boutade ?

 

Arnolphe.

De grâce, excusez-moi : j'ai quelque autre embarras.

 

Chrysalde.

Votre hymen résolu ne se fera-t-il pas ? 

 

Arnolphe.

C'est trop s'inquiéter des affaires des autres.

 

Chrysalde.

Oh ! oh ! si brusquement ! Quels chagrins sont les vôtres ?

Serait-il point, compère, à votre passion

Arrivé quelque peu de tribulation ?

Je le jurerais presque à voir votre visage.

 

Arnolphe.

Quoi qu'il m'arrive, au moins aurai-je l'avantage

De ne pas ressembler à de certaines gens

Qui souffrent doucement l'approche des galants.