fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Flaminio de Birague, « Ma vie est un Enfer plein d'ennuis et de peines ». | Commentaires composés | Birague | Poésie

Commentaires composés | Birague | Poésie

Flaminio de Birague, « Ma vie est un Enfer plein d'ennuis et de peines ».

 

  1. Ma vie est un Enfer plein d'ennuis et de peines,
  2. Mes tourments outrageux sont les fouets punisseurs,
  3. Et mes soucis mordants les serpents meurtrisseurs
  4. Qui bourrellent mon coeur de cent morts inhumaines.

 

  1. Comme là-bas on voit les espérances vaines,
  2. Ainsi tous mes espoirs meurent en leur verdeur.
  3. J'ai fait de pleurs un Styx et mes vives ardeurs
  4. Ont fait un Phlégéton qui bout dedans mes veines.

 

  1. Mes sanglots redoublés et mes plaintives voix
  2. Sont les horribles cris et furieux abois
  3. Du portier infernal qui aboie sans cesse.

 

  1. Mais je suis d'un seul point aux ombres différent,
  2. Car les démons sont ceux qui les vont martyrant,
  3. Et je suis tourmenté d'une jeune déesse. 

 

Extrait du corrigé :

Sonnet de Birague : 2 quatrains, 2 tercets.

14 alexandrins.

Rimes embrassées dans les tercets, du type ABBA.

Rimes en CCD, EED dans les tercets > sonnet italien ou marotique.

Alternance des rimes féminines (qui se terminent par –e, -es, -ent) et masculines respectée.

 

Vocabulaire : le Styx et le Phlégéton sont, avec l’Achéron et le Cocyte, les principaux fleuves des Enfers.

 

I- Une terrible existence 

A- Une dure vie

• Nombreuses marques de 1e personne. Ex : « ma ; mes ; j’… ». Le poète parle en son nom, témoigne de sa dure vie.

• Le poète présente son existence comme terrible.

Cf. le vers 1 : césure à l’hémistiche qui se fait après « Enfer » > mot mis en relief (et qui a en plus une majuscule). « ennuis » et « peines » sont coordonnés.

• Dans la 1e strophe, présence marquante de termes évoquant les tourments, le mal être. Ex : « ennuis et de peines » ; « Mes tourments outrageux » ; « soucis mordants » ; « bourrellent »… + les métaphores inquiétantes des vers 2 et 3.