fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Selon A. de Musset, la fonction de la poésie est essentiellement lyrique : faire une perle d'une larme, telle est pour lui l'ambition d'un poète. Discutez ce jugement. | Dissertations | Poésie

Dissertations | Poésie

Selon A. de Musset, la fonction de la poésie est essentiellement lyrique : faire une perle d'une larme, telle est pour lui l'ambition d'un poète. Discutez ce jugement.

 Extrait du corrigé :

 

 

Poésie lyrique => expression des sentiments élevés

R : le sujet premier des poésies, c’est l’amour, la célébration de la femme aimée ou le désespoir, la mélancolie… il semble donc que la poésie soit le lieu de l’expression des sentiments (lyrisme…)

La poésie est-elle seulement le lieu de l’expression personnelle des sentiments ? Est-ce son seul but, sa seule fonction ?

 

I- L’expression des sentiments, lyrisme

La poésie est le lieu de l’épanchement, de l’expression de ses sentiments.

NB : la poésie romantique est surtout une poésie lyrique, une poésie de l’épanchement (Cf. Hugo, Musset, Lamartine…).

              A- Le lyrisme

• Lyrisme > vient de lyre. Avant, la poésie était toujours chantée et accompagnée d’une lyre.

=> la poésie lyrique n’a dorénavant plus de rapport concret avec la musique mais elle reste très liée à l’idée d’harmonie et de mélodie (travail des sons, du rythme…).

• Ode : forme la plus ancienne et la plus noble (associe à l’idée de chant celle de célébration). Cf. Ronsard, Hugo, Claudel…

• Élégie => portée à méditer et déplorer le passage du temps, la finitude humaine… Cf. Du Bellay, Chénier, Lamartine.

• La ballade et la chanson. Cf. les Fêtes galantes (1869) et les Romances sans paroles (1874) de Verlaine, le mètre impair se voit-il préféré pour exprimer les incertitudes et les défaillances de la subjectivité. Cf. la Chanson du mal aimé de Guillaume Apollinaire.

• Lyrisme : exclamation et répétition, amplitude…

∆) Poésie qui exprime une émotion personnelle (amour, élan religieux, admiration devant la nature…)

 

              B- Les tourments de la passion