fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Dans quelle mesure la forme dialoguée permet une réflexion critique sans nuire au plaisir de la lecture ? | Dissertations

Dissertations

Dans quelle mesure la forme dialoguée permet une réflexion critique sans nuire au plaisir de la lecture ?

 Extrait du corrigé :

 

 

I- Le dialogue et l’argumentation

              A- Le dialogue

• Dialoguer, c'est tenter de convaincre, de persuader son interlocuteur (cf. le dialogue chez Socrate) : cela est reproduit à l’écrit par l’auteur => lecteur amené à réfléchir et/ou à ce qu’il adhère à la thèse défendue. Multiplicités des thèmes abordés et notions (bien/mal, beau/laid…). 

• Réflexion par l'utilisation du dialogue très utilisée par Diderot au xviiie siècle, avec la particularité qu'aucun des personnages n'est censé représenter la pensée de l'auteur à lui seul : c'est sa réflexion intégrale qui est illustrée.

• Le dialogue est marqué par la polyphonie : plusieurs personnes => plusieurs points de vue, polyphonie.

Cf Entretien d'un père avec ses enfants (ex : question de respect du Serment d'Hippocrate : un criminel mérite t-il d'être soigné ?) : Diderot => aucun des personnages n'est censé représenter la pensée de l'auteur à lui seul : c'est sa réflexion intégrale qui est illustrée.

 

=> le lecteur ne peut pas être passif, il est amené lui aussi à réfléchir.

 

              B- Le théâtre, espace qui se prête au dialogue.