fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : « Nous aimons cette pièce car elle a été écrite le mois dernier, c'est pour nous la définition d'un classique », écrit Roger Planchon dans le programme de George Dandin dont il fut l'un des metteurs en scène. En vous appuyant sur vos connaissances de la pièce, vous commenterez le jugement de Roger Planchon sur George Dandin et indiquerez pourquoi, à votre avis, on peut apprécier au XXIe siècle une pièce écrite au XVIIe siècle. | Dissertations | Molière | Théâtre

Dissertations | Molière | Théâtre

« Nous aimons cette pièce car elle a été écrite le mois dernier, c'est pour nous la définition d'un classique », écrit Roger Planchon dans le programme de George Dandin dont il fut l'un des metteurs en scène. En vous appuyant sur vos connaissances de la pièce, vous commenterez le jugement de Roger Planchon sur George Dandin et indiquerez pourquoi, à votre avis, on peut apprécier au XXIe siècle une pièce écrite au XVIIe siècle.

 Extrait du corrigé :

 

Pièce classique => éternelle, parle à tous les gens de toutes les époques.

George Dandin : cette pièce intéresse-t-elle encore les spectateurs du XXIe siècle ?

 

I- George Dandin, une pièce classique démodée ?

              George Dandin peut, malgré les propos de Planchon ne pas parler à des spectateurs du XXIe siècle.

              A- Une farce

• L’intrigue est très simple : George Dandin, riche paysan, a voulu s’élever au-dessus de sa condition en épousant la fille d’un gentilhomme, Angélique de Sotenville. Mais cette dernière le méprise et le trompe.

+ Onomastique facile. Cf. « sotenville ».

=> Thème du mari qui porte les cornes, des ruses de la femme pour voir son amant…

∆) Sujet qui ne fait pas tellement rire aujourd’hui.

 

              B- Des préoccupations désuètes