fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Victor HUGO, Les Feuilles d'automne, « Soleils couchants VI » | Commentaires composés | Hugo | Poésie

Commentaires composés | Hugo | Poésie

Victor HUGO, Les Feuilles d'automne, « Soleils couchants VI »

 Les Feuilles d'automne, « Soleils couchants VI », Avril 1829.

 

  1. Le soleil s'est couché ce soir dans les nuées.
  2. Demain viendra l'orage, et le soir, et la nuit ;
  3. Puis l'aube, et ses clartés de vapeurs obstruées ;
  4. Puis les nuits, puis les jours, pas du temps qui s'enfuit !

 

  1. Tous ces jours passeront; ils passeront en foule
  2. Sur la face des mers, sur la face des monts,
  3. Sur les fleuves d'argent, sur les forêts où roule
  4. Comme un hymne confus des morts que nous aimons.

 

  1. Et la face des eaux, et le front des montagnes,
  2. Ridés et non vieillis, et les bois toujours verts
  3. S'iront rajeunissant ; le fleuve des campagnes
  4. Prendra sans cesse aux monts le flot qu'il donne aux mers.

 

  1. Mais moi, sous chaque jour courbant plus bas ma tête,
  2. Je passe, et, refroidi sous ce soleil joyeux,
  3. Je m'en irai bientôt, au milieu de la fête,
  4. Sans que rien manque au monde, immense et radieux !

 

Extrait du corrigé :

Les Feuilles d'automne : recueil de poèmes de Victor Hugo publié en 1831, regroupant en particulier six poèmes appelés « Soleils couchants ».

 

4 quatrains composés de 16 alexandrins.

Rimes croisées, du type abab (ex : foule / monts / roule / aimons).

NB : le thème du soleil qui se couche > romantisme.

Poème qui s’inscrit vraiment dans le mouvement romantique.

 

I- La fuite du temps 

            A- Omniprésence du temps

• Cf. tout le champ lexical du temps : « ce soir » ; « et le soir, et la nuit » > polysyndète, insistance ; « Puis l'aube » ; « Puis les nuits, puis les jours » > répétition de « puis » > sorte de cycle infini ; « sous chaque jour ; « Tous ces jours ».

• Allitération en s "sous ce soleil" => glissement du temps.

• Utilisation du futur > cycle. Ex : « Le soleil s'est couché ce soir dans les nuées. /Demain viendra l'orage, et le soir, et la nuit » > « demain, viendra » > certitude. Temps qui passe.