fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Hugo, Toute la Lyre, « L'Ogre et la Fée ». | Commentaires composés | Hugo | Poésie

Commentaires composés | Hugo | Poésie

Hugo, Toute la Lyre, « L'Ogre et la Fée ».
Un brave ogre des bois, natif de Moscovie, /Etait fort amoureux d'une fée, et l'envie...

  

  1. Un brave ogre des bois, natif de Moscovie,
  2. Etait fort amoureux d'une fée, et l'envie
  3. Qu'il avait d'épouser cette dame s'accrut
  4. Au point de rendre fou ce pauvre coeur tout brut ;
  5. L'ogre, un beau jour d'hiver, peigne sa peau velue,
  6. Se présente au palais de la fée, et salue,
  7. Et s'annonce à l'huissier comme prince Ogrousky.
  8. La fée avait un fils, on ne sait pas de qui.
  9. Elle était, ce jour-là, sortie, et quant au mioche,
  10. Bel enfant blond nourri de crème et de brioche,
  11. Don fait par quelque Ulysse à cette Calypso,
  12. Il était sous la porte et jouait au cerceau.
  13. On laissa l'ogre et lui tout seuls dans l'antichambre.
  14. Comment passer le temps quand il neige, en décembre
  15. Et quand on n'a personne avec qui dire un mot ?
  16. L'ogre se mit alors à croquer le marmot.
  17. C'est très simple. Pourtant c'est aller un peu vite,
  18. Même lorsqu'on est ogre et qu'on est moscovite,
  19. Que de gober ainsi les mioches du prochain.
  20. Le bâillement d'un ogre est frère de la faim.

 

  1. Quand la dame rentra, plus d'enfant ; on s'informe.
  2. La fée avise l'ogre avec sa bouche énorme :
  3. As-tu vu, cria-t-elle, un bel enfant que j'ai ?
  4. Le bon ogre naïf lui dit : Je l'ai mangé.

 

  1. Or c'était maladroit. Vous qui cherchez à plaire,
  2. Jugez ce que devint l'ogre devant la mère
  3. Furieuse qu'il eût soupé de son dauphin.
  4. Que l'exemple vous serve ; aimez, mais soyez fin ;
  5. Adorez votre belle et soyez plein d'astuce;
  6. N'allez pas lui manger, comme cet ogre russe,
  7. Son enfant, ou marcher sur la patte à son chien...

 

Extrait du corrigé :

 Victor-Marie Hugo : écrivain, dramaturge, poète, homme politique, académicien et intellectuel engagé, né le 26 février 1802 à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Paris. Il est l’un des plus grands écrivains français et repose au Panthéon depuis le lundi 1er juin 1885.

Son œuvre est très diverse : romans, poésie lyrique, drames en vers et en prose, discours politiques à la Chambre des Pairs, correspondance abondante.

 

Toute la Lyre : recueil regroupant des poèmes de Victor Hugo publiés ou délaissés datant essentiellement entre 1854 à 1875, la période la plus féconde du poète, classés en sept « cordes » à laquelle s'ajoute une « corde d'airain ». Recueil constitué par Paul Meurice d'après certaines indications du poète et publié de manière posthume en deux temps, en 1888 et 1893, avec une refonte en 1897. Tentative de présenter toutes les facettes de la poésie de Hugo en piochant dans l'immense réserve de ses écrits.

 

Recueil qui contient des poèmes très différents. Ensemble très hétéroclite.

 

 

Poème qui ressemble à une fable, un apologue.

 

I- Un récit plaisant 

            A- Un poème

• Texte court, en vers > 3 strophes et 31 vers.

• Alexandrins > vers noble de la poésie.

• Rimes suivies du type aa, bb. Ex : « Moscovie ; l'envie » / « peau velue ; salue »…

• Poème qui raconte une histoire : récit + passages au discours direct (dialogues et questions posées) > rend le poème vivant.

• Histoire + morale