fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Pour le poète Paul Valéry, « La poésie est l'ambition d'un discours qui soit porteur de plus de sens et de plus de musique que le langage ordinaire n'en peut porter. » A la lumière de vos lectures personnelles, vous illustrerez et commenterez cette affirmation. | Dissertations

Dissertations

Pour le poète Paul Valéry, « La poésie est l'ambition d'un discours qui soit porteur de plus de sens et de plus de musique que le langage ordinaire n'en peut porter. » A la lumière de vos lectures personnelles, vous illustrerez et commenterez cette affirmation.

 Extrait du corrigé :

 

• Du grec poeïen (fabriquer, produire), poésie=> art du langage « fabriqué » i.e différent, rythmé => poésie vs prose.

 

Poésie => langage concentré qui dit plus. Raisons d’apprécier la poésie.

 

I- L’écriture poétique 

Comment les poètes parviennent-ils à dire plus dans leurs vers ?

              A- Un langage de l’émotion

• Le langage poétique s’oppose au langage quotidien : plus personnel, plus complet. Fait appel à un effort de compréhension, à l’imagination, à l’utilisation de nombreuses métaphores qu’il faut décoder, à de nombreux synonymes. Métaphores, mages qui nous renvoient à des sensations, des odeurs, des parfums, par un jeu de correspondances habiles. La poésie remet en cause la syntaxe traditionnelle, le poète joue sur la musicalité, varie les sonorités avec les assonances, les allitérations).

• La poésie : condensé d'écriture qui rassemble une grande quantité d'émotions (VS prose ou théâtre qui sont souvent de longs développements).

Ex : « il a deux trous rouges dans la poitrine » => Rimbaud avec son poème « Le Dormeur du Val», dépeint en quelques lignes toute l'horreur de la guerre que l'on retrouve dans la littérature en prose dans de longs développements.

• Cf. le texte d’H. Michaux => il crée de nouveaux mots « Il l'emparouille et l'endosque contre terre ;/ Il le rague et le roupéte jusqu'à son drâle ; / Il le pratéle et le libucque et lui baroufle les ouillais ».

Travail des mots, travail de la langue. Mots-valises, néologismes… Même si on ne connaît pas les mots, on comprend dans ce poème l’horreur de la guerre.