fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Parlant de son roman Les Misérables, Victor Hugo écrit : « ... tant qu'il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres de la nature de celui-ci pourront ne pas être inutiles ». | Dissertations

Dissertations

Parlant de son roman Les Misérables, Victor Hugo écrit : « ... tant qu'il y aura sur la terre ignorance et misère, des livres de la nature de celui-ci pourront ne pas être inutiles ».
On sait que les intentions de l'auteur, quand il composa Les Misérables, étaient de révéler au monde la réalité de la misère et ses conséquences. En vous appuyant sur les documents du corpus et sur vos lectures personnelles, vous vous interrogerez sur l'intérêt que présente une littérature critique de son temps et sur ses limites.

 Extrait du corrigé :

    Depuis très longtemps, les romanciers mais aussi des poètes, des dramaturges utilisent leurs œuvres à des fins « sociale », en intervenant et/ou dénonçant certains abus de la société dans leurs écrits. Comment la littérature peut-elle intervenir dans la société et argumenter ? La littérature a-t-elle la capacité d’intervenir dans le monde, dans les injustices du quotidien ?

 

I- Une littérature qui parle de la réalité et qui critique son époque          

              Les auteurs sont parvenus à exprimer leurs idées à travers des textes n’appartenant a priori pas à l’argumentation.

              A- Le théâtre

• Molière écrivait ses comédies afin de faire prendre conscience au spectateur de ses défauts. Il mettait donc en scène nos travers afin que nous en prenions conscience et que nous y remédions. Moraliste. Représente sur scène nos défauts pour que nous en prenions conscience et que nous y remédions. L’Avare : le spectateur qui voit Harpagon et son argent, son « cher ami » prend conscience du défaut de l’avare, réalise qu’il est lui-même avare et donc décide de ne plus l’être. Molière veut corriger les vices des hommes par le rire.

• Théâtre de l’absurde => Forme renouvelée de la comédie, dénonce l’absurdité du langage ou la condition humaine. Comique grinçant, sinistre. Montrer comment des auteurs comme Becket et Ionesco ont inséré du comique et du tragique dans leur pièce afin de montrer l’absurdité du monde....

Ex : Ionesco, Rhinocéros => comique (Bérenger, un peu ivrogne, VS Jean, très soigné ; le débat sur l’origine des rhinocéros, etc.) mais en même temps, pièce qui montre le danger du totalitarisme (la montée de nazisme / de la rhinocérite).

 

              B- La littérature « miroir » de la société