fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Peut-on considérer Jacques le fataliste comme un roman de liberté ? | Dissertations | Diderot | roman

Dissertations | Diderot | roman

Peut-on considérer Jacques le fataliste comme un roman de liberté ?

 Extrait du corrigé :

 

        A- Un roman qui se détache des autres romans

• Roman très complexe, l’auteur met tout son génie à mêler, entremêler, plusieurs éléments structurant le récit. Romans dans le romans  => prolifération de récits annexes, qu’ils soient racontés par Jacques (histoires de son capitaine, de Pelletier, du Père Ange...), par d’autres personnages (comme La Pommeraye par l’aubergiste) ou par le narrateur lui-même (le poète de Pondichéry...) ...

• Récits tiroirs (récit commencé puis interrompu, puis repris) 

• Diderot bouleverse le rôle traditionnel du narrateur : le narrateur ne raconte pas, comme normalement il devrait, une histoire, il doute, questionne ((« Est-ce qu’on sait où l’on va ? ») et propose => déconcertant.

=> Mise en place d’un dialogue avec un lecteur fictif. Ex : « J’ai oublié de vous dire, lecteur… ».

 

            B- Un roman de dialogues