fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Jean Anouilh, Antigone, scène Antigone - Créon | Commentaires composés | Anouilh | Théâtre

Commentaires composés | Anouilh | Théâtre

Jean Anouilh, Antigone, scène Antigone - Créon
CRÉON, la secoue. Te tairas-tu enfin ?

 CRÉON, la secoue.

Te tairas-tu enfin ?

 

ANTIGONE

Pourquoi veux-tu me faire taire ? Parce que tu sais que j'ai raison ? Tu crois que je ne lis pas dans tes yeux que tu le sais ? Tu sais que j'ai raison, mais tu ne l'avoueras jamais parce que tu es en train de défendre ton bonheur en ce moment comme un os.

 

CRÉON

Le tien et le mien, oui, imbécile

 

ANTIGONE

Vous me dégoûtez tous avec votre bonheur ! Avec votre vie qu'il faut aimer coûte que coûte. On dirait des chiens qui lèchent tout ce qu'ils trouvent. Et cette petite chance pour tous les jours, si on n'est pas trop exigeant. Moi, je veux tout, tout de suite, − et que ce soit entier − ou alors je refuse ! je ne veux pas être modeste, moi, me contenter d'un petit morceau si j'ai été bien sage. Je veux être de tout aujourd'hui et que cela soit aussi beau que quand j'étais petite - ou mourir.

 

CRÉON

Allez, commence, commence, comme ton père !

 

ANTIGONE

Comme mon père, oui ! Nous sommes de ceux qui posent les questions jusqu'au bout. Jusqu'à ce qu'il ne reste vraiment plus la petite chance d'espoir vivante, la plus petite chance d'espoir à étrangler. Nous sommes de ceux qui lui sautent dessus quand ils le rencontrent, votre espoir, votre cher espoir, votre sale espoir !

 

CRÉON

Tais-toi ! Si tu te voyais criant ces mots, tu es laide.

 

Extrait du corrigé :

  Antigone : fille d'Œdipe, roi de Thèbes, et de la reine Jocaste. Personnage mythique.

 

Antigone d’Anouilh (1910-1987) : reprise, au XXe siècle, du fameux mythe grec. Antigone est une héroïne tragique mais Anouilh a présenté ce personnage et son histoire sous un angle différent, en rupture avec la tradition de la tragédie grecque.

 

Pièce écrite pendant la Seconde Guerre Mondiale.

 

Scène opposant Antigone et le roi, Créon.

 

I- Un dialogue de sourd 

            A- Antigone

• C’est elle qui parle le plus dans cette scène => domine par la parole.

• « Pourquoi veux-tu me faire taire ? Parce que tu sais que j'ai raison ? Tu crois que je ne lis pas dans tes yeux que tu le sais ? » => Personnage enfermé dans ses convictions. Personnage rebelle => refuse l’ordre. Cf. « « Pourquoi veux-tu me faire taire ? ».

Persuadée qu’elle a raison. Cf. « j’ai raison » ; « tu le sais »…