fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Joachim Du Bellay, Les Regrets, « Maintenant je pardonne à la douce fureur ». | Commentaires composés | Du Bellay | Poésie

Commentaires composés | Du Bellay | Poésie

Joachim Du Bellay, Les Regrets, « Maintenant je pardonne à la douce fureur ».

 Maintenant je pardonne à la douce fureur

Qui m'a fait consumer le meilleur de mon âge,

Sans tirer autre fruit de mon ingrat ouvrage

Que le vain passe-temps d'une si longue erreur.

 

Maintenant je pardonne à ce plaisant labeur,

Puisque seul il endort le souci qui m'outrage,

Et puisque seul il fait qu'au milieu de l'orage,

Ainsi qu'auparavant, je ne tremble de peur.

 

Si les vers ont été l'abus de ma jeunesse,

Les vers seront aussi l'appui de ma vieillesse,

S'ils furent ma folie, ils seront ma raison,

 

S'ils furent ma blessure, ils seront mon Achille,

S'ils furent mon venin, le scorpion utile

Qui sera de mon mal la seule guérison.

 

Extrait du corrigé :

 Du Bellay : poète du XVIe siècle, de la Pléiade.

Auteur de Défense et illustration de la langue française => pour défendre le Français contre la domination du Latin, cultiver les genres nouveaux, enrichir le vocabulaire…

Les Regrets : poèmes évoquant la nostalgie du poète exilé à Rome.

 

 

Sonnet des Regrets > 2 quatrains, 2 tercets. 14 alexandrins.

 

Rimes embrassées dans les quatrains, du type ABBA.

Rimes du type CCD, EED dans les tercets > sonnet italien ou marotique.

Alternance respectée entre les rimes féminines (qui se terminent par –e, -es, -ent) et les rimes masculines.

 

I- Un ouvrage finalement salvateur 

            A- Une époque difficile

• Vers 1.

« Douce fureur » : oxymore > « fureur » a une connotation de violence.

« Maintenant » : sous-entend qu’avant, il ne réagissait pas de la même manière.

« Pardonne » > idée de faute qui est sous-entendue. Aspect négatif. Cf. « si longue erreur ». « Erreur » est d’ailleurs à la rime avec « Fureur ».

• Vanité de cette « fureur ». Cf. « Sans tirer autre fruit » ; « vain passe-temps »…

Cf. « consumer le meilleur de mon âge » > «  consumer » > il ne reste rien après… Gâchis. Cf. « meilleur ».

• « mon ingrat ouvrage » : du Bellay ne précise pas de quel travail il s’agit (le lecteur peut se dire qu’il s’agit de l’écriture). Adjectif antéposé. Connotation péjorative.