fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Joachim Du Bellay, Les Regrets, « Si celui qui s'apprête à faire un long voyage ». | Commentaires composés | Du Bellay | Poésie

Commentaires composés | Du Bellay | Poésie

Joachim Du Bellay, Les Regrets, « Si celui qui s'apprête à faire un long voyage ».

                                                       Si celui qui s'apprête à faire un long voyage

Doit croire celui-là qui a jà voyagé,

Et qui des flots marins longuement outragé,

Tout moite et dégouttant s'est sauvé du naufrage,

 

Tu me croiras, Ronsard, bien que tu sois plus sage,

Et quelque peu encor (ce crois-je) plus âgé,

Puisque j'ai devant toi en cette mer nagé,

Et que déjà ma nef découvre le rivage.

 

Donques je t'avertis que cette mer romaine,

De dangereux écueils et de bancs toute pleine,

Cache mille périls, et qu'ici bien souvent,

 

Trompé du chant pipeur des monstres de Sicile,

Pour Charybde éviter tu tomberas en Scylle,

Si tu ne sais nager d'une voile à tout vent.

 

Extrait du corrigé :

 Du Bellay : poète du XVIe siècle, de la Pléiade.

Auteur de Défense et illustration de la langue française => pour défendre le Français contre la domination du Latin, cultiver les genres nouveaux, enrichir le vocabulaire…

Les Regrets : poèmes évoquant la nostalgie du poète exilé à Rome.

 

 

Sonnet XXVI des Regrets > 2 quatrains, 2 tercets. 14 alexandrins.

 

Rimes embrassées dans les quatrains, du type ABBA.

Rimes du type CCD, EED dans les tercets > sonnet italien ou marotique.

Alternance respectée entre les rimes féminines (qui se terminent par –e, -es, -ent) et les rimes masculines.

 

NB : Ronsard et Du Bellay étaient amis et faisaient parti des poètes de la Pléiade.

Pour élaborer et construire sa propre poétique, Du Bellay entreprend une sorte de dialogue avec Ronsard dans Les Regrets.

Dans un essai, Floyd Gray explique à ce sujet : « La référence à Ronsard est pour Du Bellay une manière indirecte de défendre et d’illustrer la poétique des Regrets, d’exposer sa propre originalité par rapport à une œuvre plus intéressée. »

 

I- Les voyages 

NB : Du Bellay a écrit les Regrets lors de son séjour à Rome de 1553 à 1557 => a souffert durant ce voyage (exil, nostalgie…).

            A- Expérience des voyages

• Poème qui commence par une hypothèse. Cf. « Si » + « Doit croire » (modalisation).

Thème du voyage et de l’expérience. Cf. « celui qui s'apprête » ; « voyage » / « a jà voyagé ».

Champ lexical du voyage en mer. Ex : « voyage » ; « voyagé » ; « flots marins » ; « naufrage ».

• Pénibilité du voyage.

NB : cf. la reprise des termes. « Long / longuement » ; « voyage / voyagé » => polyptote.

Cf. « outragé » : connotation péjorative, ennui, gêne… ce qui est renforcé par l’adverbe « longuement ».

Cf. « Tout moite et dégouttant » > connotations péjoratives. Description négative.

Cf. « s'est sauvé du naufrage » > voyage => « naufrage »…

=> Voyage : expérience pénible.