fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Considérez-vous vraiment La Machine Infernale comme une tragédie ? | Dissertations | Cocteau | Théâtre

Dissertations | Cocteau | Théâtre

Considérez-vous vraiment La Machine Infernale comme une tragédie ?

 Extrait du corrigé :

Machine Infernale => réécriture de Cocteau.

Recul par rapport au tragique (vous pouvez faire une première partie à ce sujet aussi ) :

• Cf. les anachronismes. Ex : Jocaste et son » rouge à lèvres » ; Tirésias qui évoque le « protocole ». Cf. aussi l’argot anachronique : « frousse » ; « ma pauvre petite vache » ; « micmacs de la police »…

• Cf. aussi le burlesque. Ex : Tirésias est appelé « Zizi ou cf. « la reine [le] pelote ».

 

              Malgré les éléments comiques peut-on dire que la pièce est une tragédie ? 

 

I- Aspects tragiques de la pièce de Cocteau 

              A- La reprise d’un mythe, de la tragédie

• Reprise, réécriture d’un mythe tragique / tous les éléments-acteurs de la tragédie sont présents :

- personnages importants : roi, reine…

- histoire terrible / forces du destin supérieures aux personnages : Cf. oedipe qui malgré tout épousera sa mère… Cf. Oracle : « "Il tuera son père. Il épousera sa mère ».

=> Reprise d’une tragédie mythique (reprise par Freud).

• Titre « La Machine infernale » (VS Œdipe roi, par exemple) => Angoisse, férocité inconsciente d'un objet, qu'on ne peut ni convaincre ni arrêter. Menace effrayante. « une des plus parfaites machines construites par les dieux infernaux pour l'anéantissement mathématique d'un mortel ». Aucune issue possible ne semble d’emblée possible => implacable.