fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Théophile de VIAU, Stances, « Quand tu me vois baiser tes bras ». | Commentaires composés

Commentaires composés

Théophile de VIAU, Stances, « Quand tu me vois baiser tes bras ».

 Théophile de VIAU, Stances, « Quand tu me vois baiser tes bras ».

 

  1. Quand tu me vois baiser tes bras,
  2. Que tu poses nus sur tes draps,
  3. Bien plus blancs que le linge même,
  4. Quand tu sens ma brûlante main
  5. Se pourmener dessus ton sein,
  6. Tu sens bien, Cloris, que je t'aime.

 

  1. Comme un dévot devers les cieux,
  2. Mes yeux tournés devers tes yeux,
  3. A genoux auprès de ta couche,
  4. Pressé de mille ardents désirs,
  5. Je laisse sans ouvrir ma bouche,
  6. Avec toi dormir mes plaisirs.

 

  1. Le sommeil aise de t'avoir
  2. Empêche tes yeux de me voir,
  3. Et te retient dans son empire
  4. Avec si peu de liberté,
  5. Que ton esprit tout arrêté
  6. Ne murmure ni ne respire.

 

  1. La rose en rendant son odeur,
  2. Le soleil donnant son ardeur,
  3. Diane et le char qui la traîne,
  4. Une Naïade dedans l'eau,
  5. Et les Grâces dans un tableau,
  6. Font plus de bruit que ton haleine.

 

  1. Là je soupire auprès de toi,
  2. Et considérant comme quoi
  3. Ton oeil si doucement repose,
  4. Je m'écrie : ô Ciel ! peux-tu bien
  5. Tirer d'une si belle chose
  6. Un si cruel mal que le mien ? 

 

 

Extrait du corrigé :

Théophile de Viau (1590-1626) : poète et dramaturge baroque français, connu pour ses poèmes licencieux et son athéisme.

NB : Bien qu’un moment protégé du roi Louis XIII, il a dû se convertir au catholicisme, et vivre longtemps caché suite à des peines d’exil prononcées contre lui. Il a en effet été accusé à tort d’avoir publié des poèmes obscènes. On lui reprochait en fait ses croyances très libres et son homosexualité.

 

Stance : nombre défini de vers comprenant un sens parfait et arrangé d’une manière particulière qui s’observe dans tout le poème.

Stance > vient de l’italien stanza, qui signifie « demeure », parce qu’il faut qu’il y ait un sens complet et un repos à la fin de chaque stance.

Stances : « poèmes lyriques d’inspiration grave (religieuse, morale, élégiaque) composés d’un nombre variable de strophes habituellement du même type. »

 

« Quand tu me vois baiser tes bras » ;

Poème composé de 5 sizains.

30 octosyllabes.

Dans chaque sizain, les rimes sont réparties de la manière suivante :

- 2 rimes suivies, du type AA.

- 4 rimes embrassées, du type ABBA.

Alternance respectée entre les rimes féminines (qui se terminent par –e, -es, -ent) et les rimes masculines.