fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Le Clézio, Désert, 1980. | Commentaires composés | Le Clézio

Commentaires composés | Le Clézio

Le Clézio, Désert, 1980.
Ils étaient les hommes et les femmes de sable, du vent, de la lumière, de la nuit...

 Ils étaient les hommes et les femmes de sable, du vent, de la lumière, de la nuit. Ils étaient apparus, comme dans un rêve, en haut d’une dune, comme s’ils étaient nés du ciel sans nuages, et qu’ils avaient dans leurs membres la dureté de l’espace. Ils portaient avec eux la faim, la soif qui fait saigner les lèvres, le silence dur où luit le soleil, les nuits froides, la lueur de la Voie lactée, la lune ; ils avaient avec eux leur ombre géante au coucher du soleil, les vagues de sable vierge que leurs orteils écartés touchaient, l’horizon inaccessible. Ils avaient surtout la lumière de leur regard, qui brillait si clairement dans la sclérotique de leurs yeux.

 

Le troupeau des chèvres bises et des moutons marchait devant leurs enfants. Les bêtes aussi allaient sans savoir où, posant leurs sabots sur des traces anciennes. Le sable tourbillonnait entre leurs pattes, s’accrochait à leurs toisons sales. Un homme guidait les dromadaires, rien qu’avec la voix, en grognant et en crachant comme eux. Le bruit rauque des respirations se mêlait au vent, disparaissait aussitôt dans les creux des dunes, vers le sud. Mais le vent, la sécheresse, la faim n’avaient plus d’importance. Les hommes et le troupeau fuyaient lentement, descendaient vers le fond de la vallée sans eau, sans ombre.

 

Extrait du corrigé :

 Jean-Marie Gustave Le Clézio (souvent abrégé J.M.G. Le Clézio) : écrivain né le 13 avril 1940 à Nice et grand voyageur qui parcourt de nombreux pays dans le monde, sur les cinq continents, mais qui vit principalement à Albuquerque (Nouveau Mexique), à Nice et à Paris

 

Désert : roman de Le Clézio publié en 1980.

Roman qui évoque la chevauchée que font des nomades du désert marocain en allant vers Agadir > y seront vaincus et décimés par la puissance colonisatrice.

 

Dans cet extrait, le narrateur montre la caravane et se qui y participent, se rendant vers son but qu’ils savent être tragique, mortel.

 

I- Une terrible marche 

            A- Le rêve, le mirage

• Cf. les nombreuses allusions qui soulignent l’impression de rêve, de mirage (> dans le désert). Ex : « Ils étaient apparus, comme dans un rêve » > comparaison. « en haut d’une dune » > sorte d’apparition.

Ex : «  comme s’ils étaient nés du ciel sans nuages » > comparaison qui souligne leur origine étonnante, presque irréelle. NB « sans nuages »  > peut insister sur la chaleur étouffante de ce désert, où pas même un nuage peut les aider.