fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Le héros d'un roman, d'une nouvelle ou d'une pièce de théâtre doit-il être nécessairement héroïque ? | Dissertations

Dissertations

Le héros d'un roman, d'une nouvelle ou d'une pièce de théâtre doit-il être nécessairement héroïque ?

 Extrait du corrigé :

La littérature doit elle nécessairement mettre en scène des personnages exceptionnels ?

 

I- Le héros et la littérature

            Le lecteur a envie de distraction, de rêve, d’aventure (et pas de platitudes). Il s’attend donc à lire l’histoire d’un héros :

            A- Des destins d’exception

• Le roman, le conte, la pièce de théâtre… ne racontent pas d’histoires banales, elles doivent sortir de l’ordinaire.

Cf. la vie de Julien Sorel dans Le Rouge et le Noir de Stendhal. Cf. l’histoire d’Hernani ou de Rodrigue.

• Ex : les romans d’apprentissage. Le héros, jeune homme souvent plein de grâces (Cf. Julien Sorel assimilé à une « jeune fille déguisée »), est à la conquête de la capitale (héroïsme) => paysan (Julien Sorel ou Duroy deBel Ami) ou aristocrate ruiné (Cf. Rastignac), il est désireux d’échapper à son milieu et est près à tout pour arriver. Ambition et réussite /échec.

• Ex : les romans de capes et d’épées ou d’aventure => d’Artagnan, le capitaine Fracasse… sont devenus des sortes de légendes.

           

            B- Des caractères non communs