fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : En quoi cette définition de la comédie « Castigat ridendo mores » peut-elle s'appliquer au Misanthrope de Molière ? | Dissertations | Molière | Théâtre

Dissertations | Molière | Théâtre

En quoi cette définition de la comédie « Castigat ridendo mores » peut-elle s'appliquer au Misanthrope de Molière ?

 Extrait du corrigé :

Au xviie siècle, Molière est le roi des comédies et cependant, il est profondément moraliste dans l’âme => il n’écrit pas ses pièces dans l’unique but de faire rire.

Il voulait faire « rire les honnêtes gens » tout en dénonçant les ridicules.

« Castigat ridendo mores » > corriger les mœurs par le rire.

 

En quoi la pièce de Molière Le Misanthrope permet-elle de critiquer les mœurs tout en faisant rire ?

 

I- Le Misanthrope 

            A- Une comédie de caractère

• Comme le nom de la pièce l’indique, tout sera centré sur le caractère du personnage principal : Alceste qui est un « misanthrope ». (Cf. Le Malade imaginaire, L’Avare, etc.).

• Misanthrope : misein  > « haïr » ;  et anthrôpos > « homme ».

• Définition du TLFI : « Personne qui hait le genre humain, qui a une opinion défavorable, pessimiste de l'humanité ou de la vie ».

=> Il s’agit donc d’un défaut. Molière, par le personnage Alceste, va dénoncer la misanthropie. Cf. Alceste dans la scène d’exposition : « L’ami du genre humain n’est point du tout mon fait. »

 

            B- Un personnage comique