fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Dans Pour un nouveau roman, Alain Robbe-Grillet écrit : « Un roman, pour la plupart des amateurs - et des critiques - c'est avant tout une histoire. Un vrai romancier, c'est celui qui sait raconter une histoire. Le bonheur de conter, qui le porte d'un bout à l'autre de son ouvrage, s'identifie à sa vocation d'écrivain. Inventer des péripéties palpitantes, émouvantes, dramatiques, constitue à la fois son allégresse et sa justification » | Dissertations | roman

Dissertations | roman

Dans Pour un nouveau roman, Alain Robbe-Grillet écrit : « Un roman, pour la plupart des amateurs - et des critiques - c'est avant tout une histoire. Un vrai romancier, c'est celui qui sait raconter une histoire. Le bonheur de conter, qui le porte d'un bout à l'autre de son ouvrage, s'identifie à sa vocation d'écrivain. Inventer des péripéties palpitantes, émouvantes, dramatiques, constitue à la fois son allégresse et sa justification »
Vous analyserez et discuterez ce propos, en étayant votre argumentation sur des exemples précis.

Extrait du corrigé :

 

NB pour votre culture perso. : Robbe-Grillet, comme les « nouveaux romanciers » remet en cause le roman traditionnel, qu’il, avouons-le, méprise. (Il n’empêche que ces romans sans héros véritables, qui se veulent l'exploration des flux de conscience… sont bien moins lus que les romans traditionnels).

 

Intérêts du roman. Raconter une histoire, conter, inventer des péripéties...

 

 

I- Le roman, le plaisir d’une histoire racontée 

              A- Une histoire inventée

• Roman : fiction.

• Le romancier n’est pas tenu par un souci de réalisme. Ex : donner un exemple tiré de votre corpus ou de vos lectures personnelles. Evoque le sujet qu’il souhaite… (Par exemple, est-ce qu’une Miss Marple réelle, vraie, rencontrerait autant de meurtres et de meurtriers dans la vraie vie ? !).

• Fiction : liberté de l’écrivain qui crée l’histoire qu’il veut. Le romancier fait s’ajuster les événements qui arrivent comme il le souhaite (mort d’un personnage => arrivée du testament et de l’argent à Jean, au début de Pierre et Jean par exemple).

Cf. les aventures rocambolesques d’Arsène Lupin.

 

              B- L’évasion