fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : « Le temps use les œuvres littéraires, les chefs d’œuvres même, quoi qu’on en dise ». Expliquez, discutez ce propos appuyant sur des exemples précis. | Dissertations

Dissertations

« Le temps use les œuvres littéraires, les chefs d’œuvres même, quoi qu’on en dise ». Expliquez, discutez ce propos appuyant sur des exemples précis.

 Extrait du corrigé :

 

 

Cette citation est extraite des Carnets de Montherlant (écrivain, dramaturge du XXe siècle).

Elle estt paradoxale car « on » considère en effet que les chefs d’œuvres sont éternels. Cette citation est même un peu péremptoire. Cf. le ton sentencieux de la phrase : le temps use => présent de vérité générale ; il pose les termes de sa phrase comme si c’était vrai, la vérité, comme « l’eau boue à 100°) + on peut noter que le « on » de « quoi qu’on en dise » est assez méprisant (on : la foule, les gens qui finalement se trompent).

 

Cette opinion est bien sûr trop catégorique et appelle à être remise en question.

 

I- Des chefs d’œuvres littéraires qui s’usent :

            A- Une différence de langue

• Les œuvres du Moyen Age sont en ancien français => incompréhensibles sans de solides connaissances en ancien français (qui s’apprend à la faculté de lettres).

• Les œuvres du XVIe siècle / de la Renaissance (Montaigne, Rabelais) sont en français classique : difficilement compréhensibles. On les lit dans des éditions +/- traduites mais même là, des mots nous échappent… Cf. Gargantua, Les Essais

• Certains mots ou tournures du XVIIe siècle restent obscures. Cf. Racine, Corneille…