fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Victor HUGO, Les Contemplations, Livre deuxième – L’âme en fleur, « Crépuscule ». | Commentaires composés | Hugo | Poésie

Commentaires composés | Hugo | Poésie

Victor HUGO, Les Contemplations, Livre deuxième – L’âme en fleur, « Crépuscule ».

  Victor HUGO, Les Contemplations, Livre deuxième – L’âme en fleur, « Crépuscule ».

 

1.      L'étang mystérieux, suaire aux blanches moires,

2.      Frisonne; au fond du bois la clairière apparaît ;

3.      Les arbres sont profonds et les branches sont noires ;

4.      Avez-vous vu Vénus à travers la forêt ?

 

5.      Avez-vous vu Vénus au sommet des collines ?

6.      Vous qui passez dans l'ombre, êtes-vous des amants ?

7.      Les sentiers bruns sont pleins de blanches mousselines ;

8.      L'herbe s'éveille et parle aux sépulcres dormants.

 

9.      Que dit-il, le brin d'herbe ? et que répond la tombe ?

10. Aimez, vous qui vivez ! on a froid sous les ifs.

11. Lèvre, cherche la bouche ! aimez-vous ! la nuit tombe;

12. Soyez heureux pendant que nous sommes pensifs.

 

13. Dieu veut qu'on ait aimé. Vivez ! faites envie,

14. couples qui passez sous le vert coudrier.

15. Tout ce que dans la tombe, en sortant de la vie,

16. On emporta d'amour, on l'emploie à prier.

 

17. Les mortes d'aujourd'hui furent jadis les belles.

18. Le ver luisant dans l'ombre erre avec son flambeau.

19. Le vent fait tressaillir, au milieu des javelles,

20. Le brin d'herbe, et Dieu fait tressaillir le tombeau.

 

21. La forme d'un toit noir dessine une chaumière;

22. On entend dans les prés le pas lourd du faucheur;

23. L'étoile aux cieux, ainsi qu'une fleur de lumière,

24. Ouvre et fait rayonner sa splendide fraîcheur.

 

25. Aimez-vous ! c'est le mois où les fraises sont mûres.

26. L'ange du soir rêveur, qui flotte dans les vents,

27. Mêle, en les emportant sur ses ailes obscures,

28. Les prières des morts aux baisers des vivants.

 

 

Extrait du corrigé :

 Victor-Marie Hugo : écrivain, dramaturge, poète, homme politique, académicien et intellectuel engagé, né le 26 février 1802 à Besançon et mort le 22 mai 1885 à Paris. Il est l’un des plus grands écrivains français et repose au Panthéon depuis le lundi 1er juin 1885.

Son œuvre est très diverse : romans, poésie lyrique, drames en vers et en prose, discours politiques à la Chambre des Pairs, correspondance abondante.

Hugo est poète qui appartient à la première génération romantique => considère le poète comme un être différent, visionnaire à qui il octroie une mission sociale et historique.

 

Les Contemplations > recueil de 158 poèmes rassemblés en 6 livres que Victor Hugo a publié en 1856. La plupart des poèmes ont été écrits entre 1841 et 1855, mais les plus anciens datent de 1834.

Recueil d’inspiration autobiographique, écrit après la mort de Léopoldine, la fille du poète, et  considéré comme le chef-d’œuvre lyrique de Victor Hugo => Les Contemplations sont un recueil du souvenir, de l’amour, de la joie mais aussi de la mort, du deuil et même mystique.

 

« Crépuscule » :

-          Titre qui est en lui-même romantique. Crépuscule > fin de la journée, début de la nuit. > cela peut renvoyer au crépuscule de la vie.

-          Poème composé de 7 quatrains.

-          28 alexandrins > vers noble de la poésie française ; vers hugolien par excellence.

-          Rimes croisées de type ABAB.

            Ex : « moires ; apparaît ; noires ; forêt »

-          Rimes riches.

            Ex : « tombe / tombe » ; « chaumière / lumière ».

-          Rimes suffisantes.

            Ex : « envie ; vie » ; « mûres ; obscures ».

• Alternance respectée entre rimes féminines (qui se terminent par un e muet > -e, -es, -ent) et les rimes masculines.

 

I- Nature, mort et amour 

            A- Paysage

• Le poète commence par l’évocation d’un paysage.

Description. Ex : « au fond du bois »…

• Importance de la nature. Cf. « L'étang » ; « au fond du bois la clairière » ; « Les arbres » ; « branches » ; « la forêt » ; « les ifs » ; « des collines »…

 

• Le poète peint le paysage par petites touches. Importance des couleurs.