fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : La vertu paradoxale de la lecture est de nous abstraire du monde pour lui donner un sens. | Dissertations

Dissertations

La vertu paradoxale de la lecture est de nous abstraire du monde pour lui donner un sens.

 Extrait du corrigé :

 

I- Le plaisir de la lecture

              A- L’évasion

Roman, pièce de théâtre, poésie… : évasion du lecteur. La littérature fait oublier les soucis l’espace du temps de la lecture le réel. Évasion.

• Cf. les robinsonnades du xixe siècle : Les Nouveaux Robinsons suisses et toute la vogue des histoires qui se déroulent sur une île déserte loin de tout. Exotisme.

• Longues description au xixe qui font rêver les lecteurs. À l’époque, pas de télévision : il faut s’occuper. On plonge ainsi dans le Paris de la Restauration avec Balzac.

• On rêve avec le héros. Cf. Emma Bovary qui lit elle-même beaucoup.

• Romans fleuves, romans rocambolesque => le lecteur est pris dans l’histoire, oublie son quotidien.

              NB : On peut toutefois considérer que la détente en soi est une utilité (rire dix minutes par jour pour se maintenir en bonne santé recommandé par les médecins depuis l’Antiquité !)

 

              B- Le travail de la forme