fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : En tant que lecteur avez-vous le sentiment que les écrivains parlent de vous dans leurs œuvres même lorsqu'ils emploient la première personne ? | Dissertations

Dissertations

En tant que lecteur avez-vous le sentiment que les écrivains parlent de vous dans leurs œuvres même lorsqu'ils emploient la première personne ?

 Extrait du corrigé :

 

 

I- Le Je de la poésie  

            A- Poésie lyrique >omniprésence du je

• Poésie lyrique => multiplicité des marques de première personne. Cf. des exemples de votre corpus, les nombreux « je », « me », « mon »…

• L’énonciation lyrique est donc très subjective, il s’agit d’une individualité, je, qui s’exprime.

• Certains poèmes suggèrent bien que le Je du poème est le Je de l’auteur. Cf. citation de Hugo ou les poèmes de Ronsard (à Hélène par exemple) où il emploie son propre nom.

• Parfois même, les poèmes lyriques sont teintés d’autobiographie. Cf. « demain, dès l’aube » qui renvoie directement à la souffrance de Hugo devant la mort de sa fille. (Ronsard se met même en scène cherchant à séduire Hélène).

 

            B- Qui est Je