fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Francis Ponge, Le Parti pris des choses, « Les Poêles » | Commentaires composés | Ponge | Poème en prose

Commentaires composés | Ponge | Poème en prose

Francis Ponge, Le Parti pris des choses, « Les Poêles »
L'animation des poêles est en raison inverse de la clémence du temps...

 L'animation des poêles est en raison inverse de la clémence du temps.

 

Mais comment, à ces tours modestes de chaleur, témoigner bien notre reconnaissance ?

 

Nous qui les adorons à l'égal des troncs d'arbres, radiateurs en été d'ombre et fraîcheurs humides, nous ne pouvons pourtant les embrasser. Ni trop, même, nous approcher d'eux sans rougir... Tandis qu'eux rougissent de la satisfaction qu'ils nous donnent.

Par tous les petits craquements de la dilatation ils nous avertissent et nous éloignent.

 

Comme il est bon, alors, d'entrouvrir leur porte et de découvrir leur ardeur : puis d'un tison sadique agir au fond du kaléidoscope, changeant du noir au rouge et du feu au gris-tendre les charbons en la braise et les braise en cendres.

 

S'ils refroidissent, bientôt un éternuement sonore vous avertit du rhume accouru punir vos torts.

Les rapports de l'homme à son poêle sont bien loin d'être ceux du seigneur à valet.

 

 

Extrait du corrigé :

 Francis Ponge (1899-1988) : poète qui depuis son jeune âge éprouve une violente révolte contre le parler ordinaire : « N'en déplaise aux paroles elles-mêmes, étant donné les habitudes que dans tant de bouches infectes elles ont contractées, il faut un certain courage pour se décider non seulement à écrire, mais même à parler » ( Proêmes, « Des Raisons d'écrire »). Poète qui écrira principalement des poèmes en prose.

 

Ponge => Volonté d’être le poète du quotidien, du matériel, des objets et des choses.

Cf. Le Parti pris des choses : recueil publié en 1942 => L’intérêt du poète se porte sur des objets poétiques inattendus, tels un cageot, une bougie, une cigarette, une huître, une crevette, un galet… et dans ce poème : les poêles.

 

« Les Poêles » est un poème qui figure dans le recueil de Ponge Le Parti pris des choses.

 Poème en prose (qui ne ressemble pas vraiment à un poème).

 

En quoi ce court texte sur un objet inattendu est-il un véritable poème ?

 

I- Un objet quotidien dans un poème :

              A- Le recueil

• Le Parti pris des choses : Recueil d’une trentaine de textes (« le savon, l’huître, le cageot, le pain, le mimosa, les poêles…. » => volonté de Ponge d’être le poète du quotidien, du matériel, des objets et des choses.

Ponge prend « le parti des choses », veut s’intéresser aussi à elle : loin de percevoir et de montrer le monde à travers sa subjectivité de poète (Ponge est anti-poésie lyrique.), il cherche ainsi à leur donner par les mots la possibilité d’une expression, d’une existence.

=> rend poétiques ces choses, rend poétique « les poêles ».