fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Montesquieu, Lettres persanes, CVI (106) | Commentaires composés | Montesquieu

Commentaires composés | Montesquieu

Montesquieu, Lettres persanes, CVI (106)
Usbek à Rhédi, à Venise Paris est peut-être la ville du monde la plus sensuelle, et où l'on raffine le plus sur les plaisirs...

 Usbek à Rhédi, à Venise

 

Paris est peut-être la ville du monde la plus sensuelle, et où l'on raffine le plus sur les plaisirs; mais c'est peut-être celle où l'on mène une vie plus dure. Pour qu'un homme vive délicieusement, il faut que cent autres travaillent sans relâche. Une femme s'est mis dans la tête qu'elle devait paraître à une assemblée avec une certaine parure; il faut que, dès ce moment, cinquante artisans ne dorment plus et n'aient plus le loisir de boire et de manger : elle commande, et elle est obéie plus promptement que ne serait notre monarque, parce que l'intérêt est le plus grand monarque de la terre. Cette ardeur pour le travail, cette passion de s'enrichir, passe de condition en condition, depuis les artisans jusques aux grands. Personne n'aime à être plus pauvre que celui qu'il vient de voir immédiatement au-dessous de lui. Vous voyez à Paris un homme qui a de quoi vivre jusqu'au jour du jugement, qui travaille sans cesse et court risque d'accourcir ses jours, pour amasser, dit-il, de quoi vivre. Le même esprit gagne la nation : on n'y voit que travail et qu'industrie. Où est donc ce peuple efféminé dont tu parles tant ? Je suppose, Rhédi, qu'on ne souffrît dans un royaume que les arts absolument nécessaires à la culture des terres, qui sont pourtant en grand nombre, et qu'on en bannît tous ceux qui ne servent qu'à la volupté ou à la fantaisie; je le soutiens : cet État serait un des plus misérables qu'il y eût au monde... × De tout ceci, on doit conclure, Rhédi, que, pour qu'un prince soit puissant, il faut que ses sujets vivent dans les délices; il faut qu'il travaille à leur procurer toutes sortes de superfluités, avec autant d'attention que les nécessités de la vie.

De Paris, le 14 de la lune de Chalval 1717.    

 

Extrait du corrigé :

Montesquieu est l'un des penseurs de l'organisation politique et sociale sur lesquels les sociétés modernes s'appuient. Cf. la séparation des pouvoirs.

 

Les Lettres persanes : roman épistolaire paru clandestinement au printemps 1721 à Amsterdam, portant un pseudonyme pour nom d'auteur. À travers cette œuvre comprenant la correspondance d’Usbek, un seigneur persan, et de son ami Rica en voyage en Europe et surtout en France, Montesquieu critique la société de son temps à travers le regard de deux persans => fausse ingénuité, ironie, « regard étranger »…

 

I- Une lettre critique :

              A- La lettre

• Lettre fictive d’un Persan qui écrit à un autre Persan. « Usbek à Rhédi, à Venise »

=> Lieu, date (même avec le calendrier musulman), expéditeur et destinataire sont précisés.

• Cf. les indications du lieu de rédaction + date : « De Paris, le 14 de la lune de Chalval 1717 ».

Calendrier « persan » (> note d’exotisme) + date => début du XVIIIe siècle en France.

Cf. les marques de 1e personne « Je suppose ; je le soutiens » et celles de 2e personne > apostrophe « Rhédi ».

Cf. temps du discours => présent « Paris est » ; « Personne n'aime »