fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Dans la Littérature de l'âge baroque en France, le critique Jean Rousset dégage quatre critères de l'oeuvre baroque : « l'instabilité, la mobilité, la métamorphose, la domination du décor ». | Dissertations

Dissertations

Dans la Littérature de l'âge baroque en France, le critique Jean Rousset dégage quatre critères de l'oeuvre baroque : « l'instabilité, la mobilité, la métamorphose, la domination du décor ».
Les œuvres baroques que vous avez vues ou lues vous permettent-elles de vérifier ces critères ?

 Extrait du corrigé :

Sujet sur la littérature baroque. Comment se définit le baroque dans les œuvres ?

 

NB : Aspects baroques de la pièce => changement, du contraste, du paradoxe. La précarité de la vie

Baroque vient de barrocco (adjectif portugais, "perle de forme irrégulière"). Au départ, le terme n'est applicable que pour les arts figuratifs. Il n'existe pas d'art poétique baroque ni de règles canoniques ou formelles. Le baroque est l'art du mouvement ; c'est une esthétique, une vision du monde, un comportement, une manière de réagir à une crise.

            Quatre principes apparaissent régulièrement dans le baroque littéraire :

- l'instabilité ;

- la mobilité ;

- la métamorphose ;

- la domination du décor...

 

I- L'instabilité du monde

A- L’inconstance

• Inconstance du monde > sentiment important du mouvement baroque.

• Exemple : « Le Temple de l’Inconstance  » de Jacques Davy Du Perron. Vers 1 => paradoxal, étonnant. Cf. « Tous amoureux y viendront » VS « temple à l'Inconstance » car normalement, amour = fidélité. Volonté de glorifier l’inconstance. Cf. les termes relevant du champ lexical de la religion : « Je veux bâtir un temple à l'Inconstance » ; « l'honorer » ; « adorer »… + « sacrifice » ; « le sacrer » ; « Moi le templier » ; « la prêtresse ». Cf. aussi la référence au « muable Prothée » > Prothée : pourrait symboliser l’inconstance.