fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Louis Aragon, Le Roman inachevé, « L'amour qui n'est pas un mot ». | Commentaires composés | Aragon | Poésie

Commentaires composés | Aragon | Poésie

Louis Aragon, Le Roman inachevé, « L'amour qui n'est pas un mot ».
Mon Dieu jusqu'au dernier moment...

 

  1. Mon Dieu jusqu'au dernier moment
  2. Avec ce coeur débile et blême
  3. Quand on est l'ombre de soi-même
  4. Comment se pourrait-il comment
  5. Comment se pourrait-il qu'on aime
  6. Ou comment nommer ce tourment

 

  1. Suffit-il donc que tu paraisses
  2. De l'air que te fait rattachant
  3. Tes cheveux ce geste touchant
  4. Que je renaisse et reconnaisse
  5. Un monde habité par le chant
  6. Elsa mon amour ma jeunesse 

 

  1. forte et douce comme un vin
  2. Pareille au soleil des fenêtres
  3. Tu me rends la caresse d'être
  4. Tu me rends la soif et la faim
  5. De vivre encore et de connaître
  6. Notre histoire jusqu'à la fin

 

  1. C'est miracle que d'être ensemble
  2. Que la lumière sur ta joue
  3. Qu'autour de toi le vent se joue
  4. Toujours si je te vois je tremble
  5. Comme à son premier rendez-vous
  6. Un jeune homme qui me ressemble

 

  1. M'habituer m'habituer
  2. Si je ne le puis qu'on m'en blâme
  3. Peut-on s'habituer aux flammes
  4. Elles vous ont avant tué
  5. Ah crevez-moi les yeux de l'âme
  6. S'ils s'habituaient aux nuées

 

  1. Pour la première fois ta bouche
  2. Pour la première fois ta voix
  3. D'une aile à la cime des bois
  4. L'arbre frémit jusqu'à la souche
  5. C'est toujours la première fois
  6. Quand ta robe en passant me touche 

 

Extrait du corrigé :

 Louis Aragon (1897-1982) est un écrivain français, poète et romancier, mais aussi journaliste, essayiste, et auteur, dans sa jeunesse, de quelques pièces de théâtre.

Le Roman inachevé est une œuvre dans laquelle le poète qui se penche sur sa vie passée > sorte de recueil autobiographique, de compilations de fragments... Aragon y parle de sa jeunesse, de ses études (« ... on mourait à Valmy, moi, j'étudiais l'anatomie... »), de ses prises de position politiques et d'Elsa…

 

 

Étude des 36 premiers vers du poème.

36 octosyllabes (vers de 8 syllabes).

Poème composé de 6 strophes de six vers > 6 sizains.

Dans chaque strophes, les 4 premiers vers > rimes embrassées du type ABBA. Ex : « m’habituer ; blâme ; flammes ; tué ». Puis les 2 derniers vers > rimes croisées du type ABAB. Ex : « flammes ; tué : l’âme ; nuées ».

Il n’y a pas de ponctuation dans ce poème (excepté les majuscules en début de vers).

 

Titre : « L'amour qui n'est pas un mot » > étrange titre (puisque justement « amour » est un mot).

 

I- Le poète et la femme aimée 

            A- Interrogations fébriles

Interrogations dans la 1e strophe. Cf. « comment » répété 4 fois en 6 vers + les inversions (incises) « se pourrait-il ». Pas de point d’interrogation.

• « ce coeur débile et blême » ; « l'ombre de soi-même » > faiblesse. « Cœur » : synecdoque.

• Faiblesse causée par l’amour => « ce tourment » ; « qu'on aime »…

• Deux interrogations : « Comment se pourrait-il qu'on aime » ; « Ou comment nommer ce tourment » > s’interroge (cf. titre du poème) sur les mots adéquats.

NB : la répétition de Comment + les hésitations pour formuler la question traduisent l’émotion, la fébrilité de ce qui aime.