fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Prévost, Manon Lescaut – Tiberge, repris-je, qu'il vous est aisé de vaincre… | Commentaires composés | Prévost | roman

Commentaires composés | Prévost | roman

Prévost, Manon Lescaut – Tiberge, repris-je, qu'il vous est aisé de vaincre…

L’abbé Prévost, Manon Lescaut – Tiberge, repris-je, qu'il vous est aisé de vaincre…

 

 

Tiberge, repris-je, qu'il vous est aisé de vaincre, lorsqu'on n'oppose rien à vos armes ! Laissez-moi raisonner à mon tour. Pouvez-vous prétendre que ce que vous appelez le bonheur de la vertu soit exempt de peines, de traverses et d'inquiétudes ? Quel nom donnerez-vous à la prison, aux croix, aux supplices et aux tortures des tyrans ? Direz-vous, comme font les mystiques, que ce qui tourmente le corps est un bonheur pour l'âme ? Vous n'oseriez le dire ; c'est un paradoxe insoutenable. Ce bonheur, que vous relevez tant, est donc mêlé de mille peines, ou pour parler plus juste, ce n'est qu'un tissu de malheurs au travers desquels on tend à la félicité. Or si la force de l'imagination fait trouver du plaisir dans ces maux mêmes, parce qu'ils peuvent conduire à un terme heureux qu'on espère, pourquoi traitez-vous de contradictoire et d'insensée, dans ma conduite, une disposition toute semblable ? J'aime Manon ; je tends au travers de mille douleurs à vivre heureux et tranquille auprès d'elle. La voie par où je marche est malheureuse ; mais l'espérance d'arriver à mon terme y répand toujours de la douceur, et je me croirai trop bien payé, par un moment passé avec elle, de tous les chagrins que j'essuie pour l'obtenir. Toutes choses me paraissent donc égales de votre côté et du mien ; ou s'il y a quelque différence, elle est encore à mon avantage, car le bonheur que j'espère est proche, et l'autre est éloigné ; le mien est de la nature des peines, c'est-à-dire sensible au corps, et l'autre est d'une nature inconnue, qui n'est certaine que par la foi.

 

 Extrait du corrigé

 L’abbé Prévost (1697-1763) : écrivain, auteur de nombreux romans de mœurs et d’aventures et notamment del’Histoire du chevalier des Grieux et de Manon Lescaut.

 

L’Histoire du chevalier des Grieux et de Manon Lescaut : l’action se situe pendant la Régence, et le récit, selon la technique du retour en arrière, est fait par des Grieux au marquis de Renoncourt. Il lui raconte ses amours contrariées avec une charmante jeune femme, Manon Lescaut, dont les mœurs ne sont pas tout à fait irréprochables.

La narration se fait à 3 niveaux :

L'auteur est l'abbé Prévost

Le narrateur est Renoncourt qui écrit ses Mémoires d'un Homme de qualité, personnage qui s’est retiré du monde et raconte l'histoire de sa vie.

Le héros de l'histoire de Manon Lescaut, c'est le chevalier Des Grieux qui lui aussi raconte son histoire à la première personne.

2e narrateur > le jeune Des Grieux, l’amant de Manon > lui-même fait son récit à l’ « homme de qualité », M. de Renoncourt, qui le raconte dans ses Mémoires.

 

Tiberge : ami de Des Grieux.

Des Grieux tente de se justifier et de convaincre son ami.

 

I- Des Grieux, un habile rhéteur 

-Métaphore du combat. Cf. « vaincre » ; « vos armes »… > combat argumentatif…

- « Laissez-moi raisonner à mon tour » > l’extrait à étudier un est discours argumentatif. Des Grieux tente de convaincre son ami.

Texte qui comporte de très nombreux connecteurs logiques.

            A- Questions oratoires

• Raisonnement de Des Grieux qui commence par 3 questions oratoires dans lesquelles il inclut son ami.

Cf. « Pouvez-vous prétendre » ; « Direz-vous » ; « Quel nom donnerez-vous ». Ce sont des questions rhétoriques car elles servent l’argumentation du jeune homme et leurs réponses sont implicites.

• Oppose le bonheur de la vertu et les souffrances.

• Champ lexical de la souffrance > pathétique.

Ex : « peines, de traverses et d'inquiétudes » > rythme ternaire. Insiste sur les souffrances. Pathétique.

Ex : « la prison, aux croix, aux supplices et aux tortures des tyrans » > souffrances + références à la religion (ne pas oublier que Tiberge incarne le héros janséniste…). Gradation.

+ « bonheur pour l'âme » ; « le bonheur de la vertu »…

=> Des Grieux prend ses arguments dans le domaine de la vertu religieuse : sait très bien adapter son discours aux idées de Tiberge qui est un personnage très moralisateur et très pieux.