fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Max ELSKAMP, Dominical, « Et je m'en reviens de mer ». | Commentaires composés

Commentaires composés

Max ELSKAMP, Dominical, « Et je m'en reviens de mer ».
Et je m'en reviens de mer,/Pauvre pêcheur...

  

  1. Et je m'en reviens de mer,
  2. Pauvre pêcheur,
  3. Maintenant et à l'heure
  4. De ce dimanche,
  5. Ainsi soit-il.

 

  1. Et je m'en reviens de l'eau
  2. Les rames haut
  3. Sonnant comme des heures
  4. Au beau dimanche,
  5. Ainsi soit-il.

 

  1. La voile a coulé dans l'eau,
  2. Mon beau bateau,
  3. Maintenant sonne l'heure
  4. D'un beau dimanche,
  5. Ainsi soit-il.

 

  1. Or la voile, l'aient les tailleurs,
  2. Aussi la mer,
  3. Alors que sonne l'heure
  4. D'un beau dimanche,
  5. Ainsi soit-il.

 

  1. Un dimanche est dans mon coeur,
  2. Pauvre pêcheur,
  3. Maintenant et à l'heure
  4. De ce dimanche,
  5. Ainsi soit-il. 

 

Extrait du corrigé :

 Max ELSKAMP : poète belge.

 

Poème composé de 5 strophes de 5 vers (quintiles).

Vers courts. Chaque quintile est composé d’un vers de 7 syllabes (heptasyllabe) ; un vers de 4 syllabes (tétrasyllabe) ; un vers de 6 syllabes (hexasyllabe) ; un vers de 5 syllabes (pentasyllabe) ; un vers de 4 syllabes (tétrasyllabe).

 

 

Titre du recueil : « Dominical » > qui a lieu le dimanche.

 

I- Le Dimanche 

            A- La messe

• Ce poète repose sur des répétitions de mots et d’expressions : « dimanche » et « ainsi soit-il ».

Le dimanche, surtout à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle était considéré comme le jour du Seigneur => tout le monde mettait ses « habits du dimanche » et allait à la messe.

• Dans ce poème, il y a la présence du champ lexical de la messe.

Ex : « Ainsi soit-il » => expression répétée après chaque prière.

Le fait que le poète répète également 5 fois, à la fin de toutes ses strophes, cette formule est  évidemment à mettre en rapport avec les prières du dimanche.