fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : « Ce jour-là » de Vercors, Le Silence de la mer (1943) | Ecritures d'invention | Vercors | Nouvelle

Ecritures d'invention | Vercors | Nouvelle

« Ce jour-là » de Vercors, Le Silence de la mer (1943)
Racontez le début de cette histoire (jusqu’à la découverte du pot de géranium) en changeant de personnage focal. Cette fois, la promenade doit être racontée selon le point de vue du père. On connaîtra ses pensées, ses sentiments ; en revanche, on ignorera tout des pensées de l’enfant.

 « Ce jour-là » de Vercors, Le Silence de la mer (1943)

 

Racontez le début de cette histoire (jusqu’à la découverte du pot de géranium) en changeant de personnage focal. Cette fois, la promenade doit être racontée selon le point de vue du père. On connaîtra ses pensées, ses sentiments ; en revanche, on ignorera tout des pensées de l’enfant.

 

 Extrait du corrigé

Le petit garçon mit sa petite main dans celle de son père. Cela faisait longtemps qu’ils n’avaient pas fait cette promenade. Père et fils sortirent du jardin. La femme avait mis un pot de géranium à la fenêtre de la cuisine, comme chaque fois que son mari sortait.

Il faisait beau, mais il y avait des nuages. Le petit garçon regardait le bout de ses petits souliers qui chassaient devant eux les graviers de la route. Cette fois-ci, le père ne dit  rien. D'habitude, cela l’énervait d’entendre ce bruit, cela l’exaspérait même et cela le mettait en colère.