fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Montaigne, Essais, III, 13, De l'expérience « Quand je dance, je dance ; quand je dors, je dors »... | Commentaires composés | Montaigne

Commentaires composés | Montaigne

Montaigne, Essais, III, 13, De l'expérience « Quand je dance, je dance ; quand je dors, je dors »...
Questions sur le texte.

 Quand je dance, je dance; quand je dors, je dors; voire, et quand je me promeine solitairement en un beau vergier, si mes pensees se sont entretenues des occurrences estrangieres quelque partie du temps, quelque autre partie, je les rameine à la promenade, au vergier, à la douceur de cette solitude, et à moy. Nature a maternellement observé cela, que les actions qu'elle nous a enjoinctes pour nostre besoing, nous fussent aussi voluptueuses, et nous y convie non seulement par la raison, mais aussi par l'appetit : c'est injustice de corrompre ses regles.

 

  Quand je vois, et Cæsar, et Alexandre, au plus espais de sa grande besongne, jouyr si plainement des plaisirs naturels, et par consequent necessaires et justes, je ne dicts pas que ce soit relascher son ame, je dicts que c'est la roidir, sousmetant par vigueur de courage à l'usage de la vie ordinaire ces violentes occupations et laborieuses pensées. Sages, s'ils eussent creu que c'estoit là leur ordinaire vacation, cette-cy l'extraordinaire. Nous sommes de grands fols : « Il a passé sa vie en oisiveté, disons-nous; je n'ay rien faict d'aujourd'huy. - Quoy, avez-vous pas vescu ? C'est non seulement la fondamentale, mais la plus illustre de vos occupations. - Si on m'eust mis au propre des grands maniements, j'eusse montré ce que je sçavois faire. - Avez vous sceu mediter et manier vostre vie ? vous avez faict la plus grande besoigne de toutes. »

 

  Pour se montrer et exploicter, nature n'a que faire de fortune, elle se montre egallement en tous estages, et derriere, comme sans rideau. Composer nos meurs est nostre office, non pas composer des livres, et gaigner, non pas des batailles et provinces, mais l'ordre et tranquillité de nostre conduite. Nostre grand et  glorieux chef-d'oeuvre, c'est vivre à propos.

 

Extrait du corrigé :

1) Dites, en un court développement qui tienne compte de l'ensemble du texte ce que signifie « vivre à propos » ?

Pour Montaigne, il s’agit de « vivre à propos ». C’est-à-dire qu’il faut accueillir chaque instant de la vie, profiter de chaque moment de plaisir. Ex : « Quand je dance, je dance; quand je dors, je dors ».

- « et quand je me promeine solitairement en un beau vergier, si mes pensees se sont entretenues des occurrences estrangieres quelque partie du temps, quelque autre partie, je les rameine à la promenade, au vergier, à la douceur de cette solitude, et à moy ». Montaigne se recentre sur ce qu’il fait, il repousse les éléments perturbateurs de ses plaisirs. C’est une discipline qu’il s’impose.

Ne se laisse pas détourner de ses petits plaisirs: il fait ce qu’il a décidé de faire. Parfaite coïncidence entre ce Je et la circonstance. Il faut apprendre à ne pas se laisser détourner de ses plaisirs. Au contraire. Il vaut mieux profiter vraiment de ce que l’on fait. Choix de l’homme, permet d’être heureux.