fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Paul Verlaine, Sagesse, « Le ciel est par-dessus le toit ». | Commentaires composés | Verlaine

Commentaires composés | Verlaine

Paul Verlaine, Sagesse, « Le ciel est par-dessus le toit ».
Le ciel est par-dessus le toit...

  

  1. Le ciel est, par-dessus le toit,
  2. Si bleu, si calme !
  3. Un arbre, par-dessus le toit,
  4. Berce sa palme.

 

  1. La cloche, dans le ciel qu’on voit,
  2. Doucement tinte.
  3. Un oiseau sur l’arbre qu’on voit
  4. Chante sa plainte.

 

  1. Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là,
  2. Simple et tranquille.
  3. Cette paisible rumeur-là
  4. Vient de la ville.

 

  1. Qu’as-tu fait, ô toi que voilà
  2. Pleurant sans cesse,
  3. Dis, qu’as-tu fait, toi que voilà,
  4. De ta jeunesse ?

Extrait du corrigé :

 

Éléments formels sur lesquels vous pourrez vous appuyer lors de votre analyse :

 

Poème composé de 4 strophes de 4 vers > 4 quatrains.

Alternance de mètres : octosyllabes et tétrasyllabes > vers assez courts.

Rimes croisées, du type ABAB. Ex : « toit ; calme ; tout ; palme ».

Sonorités très proches. Cf. la reprise des rimes en « oi » / « a » tout au long du poème.

Plus répétition de termes à la rime. Cf. « toit » ; « là » ; « voilà » ; « voilà » > cela renforce les rimes, rimes riches.

Alternance de rimes féminines (> mots se terminant en –e, -es, -ent) et de rimes masculines. Ex : « voit / tinte ».

 

Assonance en « a ». Ex : « là * 2 + voilà * 2 ;  voit * 2; toi * 2 : toit * 2 ; ta… » > son qui revient tout le temps dans ce poème.

Assonance en « i ». Ex : « ciel * 2 ; si *2 ; Dieu *2 ; tranquille ; vient ; ville ; vie ; dis »…

Assonance en « an » > son doux, mélancolique. Ex : « Doucement » ; « Pleurant »…

 

Allitération en « s ». Cf. « ciel * 2 ; si *2 ; Berce ; par-dessus ; sa *2 ; Doucement ; Simple ; Cette ; sans ; cesse ; jeunesse »…

Allitération en « v ». Ex : « vient ; ville ; voilà * 2 ;  voit * 2 ; vie… ».

 

=> Poème construit sur la répétition de sons et de sonorités doux et mélancoliques.

 

 

I- Un paysage