fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Paul VERLAINE (1844-1896), Poèmes divers, « Mort ! ». | Commentaires composés | Verlaine | Poésie

Commentaires composés | Verlaine | Poésie

Paul VERLAINE (1844-1896), Poèmes divers, « Mort ! ».
Les Armes ont tu leurs ordres en attendant...

 

  1. Les Armes ont tu leurs ordres en attendant
  2. De vibrer à nouveau dans des mains admirables
  3. Ou scélérates, et, tristes, le bras pendant,
  4. Nous allons, mal rêveurs, dans le vague des Fables.

 

  1. Les Armes ont tu leurs ordres qu'on attendait
  2. Même chez les rêveurs mensongers que nous sommes,
  3. Honteux de notre bras qui pendait et tardait,
  4. Et nous allons, désappointés, parmi les hommes.

 

  1. Armes, vibrez ! mains admirables, prenez-les,
  2. Mains scélérates à défaut des admirables !
  3. Prenez-les donc et faites signe aux En-allés
  4. Dans les fables plus incertaines que les sables.

 

  1. Tirez du rêve notre exode, voulez-vous ?
  2. Nous mourons d'être ainsi languides, presque infâmes !
  3. Armes, parlez ! Vos ordres vont être pour nous
  4. La vie enfin fleurie au bout, s'il faut, des lames.

 

  1. La mort que nous aimons, que nous eûmes toujours
  2. Pour but de ce chemin où prospèrent la ronce
  3. Et l'ortie, ô la mort sans plus ces émois lourds,
  4. Délicieuse et dont la victoire est l'annonce !

 

Extrait du corrigé :

Paul Verlaine (30 mars 1844- 8 janvier 1896) : surnommé « le Prince des Poètes », il est toutefois également à l’origine de l’expression des « poètes maudits »,

Verlaine est avant tout le poète des clairs-obscurs et sa poésie le rapproche des œuvres impressionnistes.

 

• Verlaine > poète qui a plusieurs fois composé sur la mort.

Cf. le poème « La Mort » en hommage à Victor Hugo.

NB : Verlaine a connu de nombreux décès (Élisa Dujardin, Lucien Viotti, Lucien Létinois et Arthur Rimbaud), liés à la maladie, le suicide, la guerre et la Commune.

 

• Ce poème a été écrit en décembre 1895 > paru en janvier 1896 ; le 8 janvier, Verlaine décède.

 

Poème composé de 5 strophes de 4 vers > 5 quatrains.

20 alexandrins.

Rimes croisées du type ABAB. Ex : « toujours ; ronce ; lourds ; annonce ».

Alternance de rimes féminines et de rimes masculines.

 

I- La Mort 

NB : poème écrit à la 1e personne du pluriel > le poète et les autres hommes ?

            A- Thème du poème

• La mort est au centre du poème + cf. le titre « Mort », sans article.

• Paradoxe : « La mort que nous aimons ».

• Cf.  champ lexical de la fin, de l’anéantissement. Ex : « ont tu » ; « Nous mourons » ; « languides » ; « La mort »…

• Anaphore > donc insistance sur : « Les Armes ont tu leurs ordres » > fin de quelque chose. Cf. le passé composé « ont tu ».