fermer le formulaire

Contact / demande de sujet :

Vous souhaitez nous contacter, nous soumettre un sujet spécifique,
laisser nous un message par le formulaire ci-dessous.

Commande Suspendue !
En raison du grand nombre de demandes, et pour pouvoir les traiter au mieux, le site est fermé.

fermer le formulaire

Vos coordonnées

Inscrivez-vous et restez informé de nos actualités.

 
fermer le formulaire

DEJA INSCRIT : IDENTIFIEZ-VOUS

 

SUJET : Un personnage de théâtre n'est pas un personnage de roman. Il y a une fatalité dans le roman comme il y a une fatalité dans le théâtre : mais la fatalité du roman est dans le personnage ; celle du théâtre dans la situation Le roman nous tend à nous faire souvenir que l'homme est déterminé par ses propres passions ; le théâtre à nous rappeler que son destin demeure le jouet des événements. | Dissertations

Dissertations

Un personnage de théâtre n'est pas un personnage de roman. Il y a une fatalité dans le roman comme il y a une fatalité dans le théâtre : mais la fatalité du roman est dans le personnage ; celle du théâtre dans la situation Le roman nous tend à nous faire souvenir que l'homme est déterminé par ses propres passions ; le théâtre à nous rappeler que son destin demeure le jouet des événements.
Démontrez ce propos.

Extrait du corrigé :

I- Quelques fonctions du roman

            Sartre : « Nous ne voulons pas avoir honte d'écrire et nous n'avons pas envie de parler pour ne rien dire. (...) nous voulons que l'écrivain embrasse étroitement son époque ».

            A- Le réalisme

• Au xixe siècle => triomphe du roman, il acquiert ses lettres de noblesse car : un bon roman est alors un roman « sérieux », reflet de la société contemporaine. Il n’est plus futile.

• Hugo : « Être le serviteur de Dieu dans le progrès et l'apôtre de Dieu dans le peuple, c'est la loi de croissance du génie » => littérature sociale, engagée : en représentant le réel, l'écrivain participe au progrès social. Roman au 19e siècle.

• Évoquez la Comédie Humaine : roman total qui veut concurrencer l’État civil + projet de faire une étude des mœurs => Balzac veut dépasser ce rôle de « secrétaire de la société » qui note tout, de simple conteur, il se veut philosophe et penseur du politique.

• Cf. les Types[1] de Balzac : « la vieille fille », le jeune ambitieux, l’homme d’argent... Réalisme du détail est vérité d’observation et vérité philosophique => volonté d’expliquer les ravages de la pensée et dénoncer les vices de l’homme civilisé.

• Fonction romanesque du « type » => Le monde est rendu lisible par le personnage.

• Hugo, roman historique : Notre-Dame de Paris => Esméralda, Quasimodo, Frollo… sont témoins de la société (victimes, coupables…) et l’illustrent. Ce roman distrait mais aussi instruit (peinture du Moyen Âge…), fait réfléchir…